Accueil / Actualités / Hépatite C : l’éradication est en bonne voie

Hépatite C : l’éradication est en bonne voie

L’hépatite C est susceptible de disparaître de la surface de la Terre d’ici une décennie grâce à de nouveaux traitements performants.

Le virus de l'hépatite C
Le virus de l’hépatite C / Crédit Photo : Wikimédia – Maria Teresa Catanese

Cette maladie infectieuse est transmissible par le sang et c’est dans les années 70 qu’une découverte a été faite. À l’époque, Harvey J. Alter a pu démontrer que tous les cas d’hépatite n’étaient pas dus au virus A ou B. Plusieurs décennies plus tard, près de 230 000 personnes ont une telle infection et le dépistage n’est pas toujours optimisé. En effet, les symptômes apparaissent discrètement et le malade se dirige chez un professionnel de la Santé assez tardivement, ce qui réduit les chances de guérison.

L’hépatite C est une maladie responsable du cancer du foie

L’hépatite C est également connue pour son implication dans le cancer du foie, mais une bonne nouvelle serait au rendez-vous. En parallèle, l’AFEF (Association Française pour l’Étude du Foie) estime qu’une éradication est possible d’ici une dizaine d’années, et cela grâce à de nouveaux médicaments performants. Elle précise qu’il est donc nécessaire de soigner tous les malades qui sont atteints par une cirrhose, une fibrose sévère ou même modérée. La fin de la maladie pourrait donc être envisagée notamment si les malades les plus à risque sont traités avec une certaine priorités.

Une éradication possible de l’hépatite C en ciblant les profils à risque

De ce fait, l’AFEF estime qu’il est nécessaire d’accorder une importance particulière à certaines personnes qui ont un fort risque de transmission et c’est le cas pour les futures mamans, les professionnels de la Santé, les adeptes de drogues ainsi que les homosexuels qui ont tendance à avoir des relations sexuelles qualifiées à risque. Il faut toutefois noter que les traitements sont élevés, mais en 2014 près de 14 000 personnes ont été soignées comme révèle le Quotidien du Médecin. En parallèle, plus de 100 000 malades sont quant à eux dans l’attente de médicaments.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Cheveux

Fipronil : après les œufs, l’affaire du shampoing dangereux contre les poux

Personne n’a pu échapper au scandale alimentaire qui secoue l’Europe actuellement, le Fipronil dans les …

Réagissez !