Hommes vs femmes : c’est la bataille du gras salé et du sucré

Les hommes et les femmes n’ont pas les mêmes goûts dans le domaine culinaire. À table, ils préfèrent le salé alors qu’elles aiment le sucré.

Le gras
Le gras

Les hommes et les femmes sont souvent en désaccord dans plusieurs domaines et la gastronomie ne devrait pas représenter une exception. En effet, il y a le camp du salé et celui du sucré, ce qui devrait entrainer des débats houleux pour la préparation du repas ou de l’apéro. Le British Journal of Nutrition a publié une enquête qui s’est intéressée depuis 2009 à plus de 267 000 candidats. L’objectif consistait à déterminer les préférences en matière de gastronomie et les avis divergent.

Les femmes et les hommes aiment un gras spécifique

Les hommes et les femmes ont tout de même un point commun puisqu’ils ont tendance à être attirés par le gras. Ce dernier est toutefois différent selon les sexes puisque la gent masculine aura tendance à opter pour le « gras salé » alors que la gent féminine jettera son dévolu sur le « gras sucré ». Les chercheurs ont également identifié d’autres comportements alimentaires, car lorsqu’une personne agit sous le coup de l’émotion, elle aura tendance à se jeter sur la nourriture, mais dans la catégorie du gras. Ce qui peut s’avérer problématique lorsqu’un régime est commencé.

Le gras est le péché mignon des hommes et des femmes

Un autre constat a été fait pour le gras qu’il soit sucré ou salé. En effet, les hommes et les femmes qui ont de faibles revenus sont plus attirés par le gras que les autres qui disposent d’un revenu plus élevé. Une explication a été donnée concernant cette observation et elle se trouvait du côté de la qualité des aliments. En effet, les foyers qui n’ont pas un budget important pour les courses alimentaires auraient tendance à acheter des produits d’une qualité médiocre qui comporterait bien plus de gras.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *