Accueil / Actualités / Hôpital psychiatrique : en permission, il aurait ôté la vie

Hôpital psychiatrique : en permission, il aurait ôté la vie

Un hôpital psychiatrique avait donné une permission à l’un des patients. Ce dernier a pris la fuite et il aurait ôté la vie d’un homme.

Gendarmerie
Gendarmerie

Dans l’Oise et plus précisément dans l’hôpital psychiatrique de Clermont, un homme âgé de 45 ans avait eu l’occasion d’obtenir une permission. Toutefois, pendant cette dernière, il aurait commis un meurtre en ôtant la vie à un homme. L’agresseur présumé aurait été placé en garde à vue après les faits. Selon une précision du Point, il devrait passer devant le juge dans la journée de dimanche. Désormais, les autorités compétentes tentent de savoir s’il bénéficiait d’un certain discernement lorsque le drame s’est produit.

Ce patient était interné dans un hôpital psychiatrique depuis 2004

Le patient qui devait revenir dans cet hôpital psychiatrique avait fait faux bond au personnel. Par conséquent, les gendarmes avaient été alertés. En ce qui concerne ce patient, il avait la possibilité de quitter l’enceinte à deux reprises le matin et l’après-midi à raison de deux permissions par semaine. Il faut noter qu’il n’avait pas la possibilité de faire ce qu’il souhaitait puisqu’il devait se rendre à la campagne dans le but de suivre un atelier thérapeutique. Son internement remonte à 2004 et cet homme posséderait une enfance douloureuse.

Le patient d’un hôpital psychiatrique aurait tué un homme

Son séjour dans cet hôpital psychiatrique se déroulait sans accroche et le personnel a été stupéfait par ce fait divers. En ce qui concerne le drame, l’homme à l’origine du meurtre se serait présenté pour faire part des faits aux gendarmes aux alentours de 18 heures vendredi dernier. Selon une information du Courrier Picard, la victime était un sexagénaire qui résidait dans le quartier des Sables et il aurait été tué à l’aide d’un couteau au niveau de la gorge. Les forces de l’ordre tentent désormais d’en apprendre davantage, mais le meurtrier présumé n’aurait pas transmis d’explications concernant son geste.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Chauve-souris

Drôme : une chauve-souris diagnostiquée comme atteinte de la rage

Le denier cas humain de la rage, en France, plus particulièrement en Guyane, remonte à …

Réagissez !