LOADING

Type to search

Implant contre l’obésité : un 1er dispositif novateur pour mincir

3 années ago
Share

L’implant contre l’obésité a le droit d’être commercialisé. Ce 1er procédé novateur pourrait changer la vie de nombreuses personnes.

Maestro

Maestro

Maestro est le nom attribué à cet implant contre l’obésité. Ce phénomène touche de nombreuses personnes et il a des conséquences dramatiques sur l’organisme. Ce 1er dispositif n’est pas lancé sur le marché français, mais il a eu l’autorisation pour être commercialisé aux États-Unis. La FDA propose aux personnes concernées d’utiliser Maestro dont le fonctionnement est assez simple. Généralement, la prise de poids est optimisée par la faim. Certains ont déjà eu recours à des anneaux gastriques pour réduire l’estomac et donc la sensation de faim. Dans ce cas de figure, l’organisme est contraint de puiser dans les graisses pour son fonctionnement.

20 % de perte avec un implant contre l’obésité

L’objectif de cet implant contre l’obésité est similaire puisqu’il a la capacité de régler la sensation de faim. Comme cette dernière est plus faible, le patient se nourrit moins sans pour autant entacher sa santé. Cela permet ainsi de limiter la prise de poids et de favoriser les calories brûlées. Dans ce cas de figure, le patient mincit et selon les études Maestro a la possibilité de réduire de 20 % de l’excès de poids. Ce pourcentage aurait été obtenu chez une personne sur deux.

Un implant contre l’obésité attribué sous conditions

Pour avoir recours au programme de cet implant contre l’obésité, la FDA annonce quelques conditions à respecter. Le patient doit être majeur et il doit souffrir d’une conséquence liée à cette forte corpulence. Cette dernière peut être à l’origine d’une insuffisance cardiaque ou du développement d’un diabète de type 2. Enfin, la troisième condition concerne l’indice de masse corporelle. Cette dernière doit être située entre 35 et 45. En ce qui concerne le fonctionnement, l’implant contre l’obésité est implanté dans l’abdomen grâce à des fils conducteurs et des électrodes. Des impulsions électriques contrôleront ensuite la satiété.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *