Accueil / Actualités / Implants mammaires et cancer : un 2e décès entraîne de l’inquiétude

Implants mammaires et cancer : un 2e décès entraîne de l’inquiétude

Les implants mammaires engendrent un cancer et c’est le deuxième décès qui est référencé depuis mercredi. Cette annonce est inquiétante.

Photo d'illustration d'un implant mammaire
Photo d’illustration d’un implant mammaire

Les implants mammaires étaient au cœur d’une multitude d’inquiétudes liées à une mauvaise qualité, un contenu prohibé ou encore un risque de déchirement. Depuis plusieurs années, les femmes qui portent ces prothèses sont parfois angoissées à l’idée qu’un problème apparaisse. Désormais, elles peuvent ajouter un stress supplémentaire à la liste, car ces implants peuvent être à l’origine du développement d’un cancer qui reste rare. Il a toutefois déjà tué deux personnes et le second cas a été référencé dans la journée de mercredi selon une information du Parisien.

Des implants mammaires liés à une maladie LAGC

Une femme porteuse d’implants mammaires a donc succombé à un lymphome comme l’a précisé le ministère de la Santé et cela est une source d’angoisse. Il ne faut pas oublier que l’Inca a insisté le 17 mars dernier sur le fait que ces implants étaient à l’origine d’une maladie : LAGC (Lymphome Anaplasique à Grandes Cellules). Le journal a interviewé Joëlle Manighetti qui dirige un blog consacré aux victimes des implants mammaires. Elle estime que le contexte n’est pas anodin, car il est très sérieux.

Des femmes inquiètes à cause de ces prothèses mammaires

De ce fait, de plus en plus de femmes sont inquiètes à cause de ces prothèses mammaires qui peuvent à l’origine du développement d’un cancer. Il faut également noter que l’ANSM a recensé près de 18 cas et deux décès. La première femme qui a perdu la vie portait des prothèses de la marque PIP. Cette dernière ne serait pas la seule concernée puisque la seconde victime n’avait pas eu recours à cette marque, mais aucune précision supplémentaire n’a été partagée à ce sujet. Pour celles qui n’ont pas eu recours à cette chirurgie, il est impératif de peser le pour et le contre notamment lorsqu’il s’agit simplement d’un point esthétique.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !