Accueil / Actualités / Inde : un homme de 42 ans sauvé in extremis pour avoir avalé pas moins de 40 couteaux !

Inde : un homme de 42 ans sauvé in extremis pour avoir avalé pas moins de 40 couteaux !

A Amritsar, ville située au nord-ouest de l’État du Pendjab indien, un homme, officier de police, âgé de 42 ans, a été opéré avec un succès inespéré vendredi. Pourquoi évoquer cette intervention ? C’est son caractère tragi-comique qui est stupéfiant : l’homme s’est présenté en souffrant terriblement pour avoir avalé pas moins de 40 lames de couteaux, dont certaines atteignaient les sept centimètres !

Chirurgie

Cinq heures équivalant à une éternité pour le staff chirurgical qui a tout de même réussi l’impossible : extirper 40 lames de couteaux dans le corps d’un seul homme

L’opération a duré cinq heures interminables. Ce fut une intervention sous haute tension réclamant une attention accrue et sans le moindre relâchement ainsi qu’une dextérité hors pairs : « Nous étions tellement nerveux, une seule petite erreur aurait pu être fatale. En 20 ans de métier, je n’avais jamais été confronté à cela », a expliqué le docteur Jatinder Malhorta, le chef en chirurgie du Hospital Amritsar (Inde). Le patient a reconnu en effet avoir avalé 28 couteaux en l’espace des deux mois écoulées. L’opération a due être poursuivie, avec toujours des prolongations couperet, du fait d’une hémorragie importante :  la trouvaille et le retrait de 12 autres couteaux nichés dans d’autres parties  de son corps a doublé l’étonnement du staff chirurgical qui  a tout de même gagné cette bataille face aux objets tranchants ingurgités en surnombre par ce miraculé.

La psychiatrie expliquerait de tels actes répétitifs, incongrus et dangereux : l’homme pourrait souffrir du d’un trouble du comportement alimentaire, à un stade sévère, à savoir le syndrome de Pica

Depuis qu’il est sorti  du bloc opératoire, le patient est maintenant entre les mains des psychiatres qui ont pris le relais pour expliquer cette succession de gestes fous. L’officier de police indien (42 ans) a simplement avoué avoir agi de manière « impulsive », relate The Washington Post. Il pourrait souffrir du syndrome de Pica. Cette  pathologie fait partie des troubles du comportement alimentaire qui touchent principalement les femmes et les enfants. Il se caractérise par l’ingestion d’objets ou de substances non comestibles comme la craie, le charbon, le savon, le métal, le sable…Ce trouble alimentaire est souvent associé à un trouble mental ou du comportement comme l’autisme. Des complications peuvent survenir selon les substances ingérées. Il n’existe aucun traitement médical ad hoc pour combattre le pica qui disparaît le plus souvent  naturellement.

Chirurgie, Pixabay – skeeze

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Sexe

La définition délicate de la durée normale d’un rapport sexuel

Quelle est la durée normale d’un rapport sexuel ? Un rapport, qui en appelle à …

Réagissez !