LOADING

Type to search

Inde : la séparation chirurgicale complexe mais réussie de deux garçons siamois liés par la tête

4 semaines ago
Share

La séparation de deux frères siamois (ce qui est rare) liés par la tête (ce qui est encore plus rare) a été un succès en Inde, pays familier des opérations les plus insolites qui soient. 40 chirurgiens ont été mobilisés sur une durée de 36 heures pour un résultat incroyable.

Opération

Deux garçons siamois, âgés de deux ans, craniopages car reliés par la tête, ont eu de la chance dans leur malheur, en intégrant l’hôpital All India Institute of Medical Science (New Dehli), qui a bien voulu tenter une séparation d’une complexité extrême

Une opération chirurgicale, à la complexité notable, avec un staff médical important, a eu lieu le 27 octobre dernier, à l’hôpital All India Institute of Medical Science qui est situé à New Delhi (Inde). L’objectif était de séparer Jagga et Balia, des frères siamois âgés de deux ans, liés par la tête, suite à une anomalie du développement embryonnaire. Le succès, loin d’être évident au départ, a été au rendez-vous et les deux garçons sont à présent séparés et sauvés. La prochaine étape annoncée sera la suivante : procéder, par la chirurgie plastique, à la reconstruction de leurs crânes respectifs.

Les deux garçons proviennent d’un village de la province côtière de l’Odisha située à l’est de la péninsule Indienne et à plus d’un millier de kilomètres de la mégalopole de New Delhi. Il convient de spécifier que leur malformation est d’une rareté extrême : elle ne  concerne qu’une naissance sur 2,5 millions. En ce qui concerne les deux garçons soudés l’un à l’autre (l’échographie est le privilège des pays développés), ils étaient complets et réunis par la tête : on parle alors de craniopages étant très largement moins nombreux que les thoracopages qui sont majoritaires et réunis par le thorax.

Une opération chirurgicale avait eu lieu en août dernier pour que les conditions de réussite soient optimales pour la toute récente séparation des deux siamois qui a mobilisé pas moins de 40 docteurs, 20 infirmiers et soignants pendant 36 heures

Après une procédure préparatoire en août dernier, la seconde opération, pratiquée tout récemment, a été une séparation loin d’être facile et pouvant laisser des séquelles (l’avenir nous le dira). L’hôpital All India Institute of Medical Science s’est exprimé précisément dans un communiqué ainsi pour en souligner le caractère hors normes : « C’était un travail d’équipe de 40 docteurs, 20 infirmiers et de nombreuses autres employés médicaux. Sans leur aide, tout cela n’aurait pas été possible ». Combler les vides au niveau des cerveaux laissés à nu par la séparation a été difficile.

« La peau a été générée par l’expansion de deux ballons qui avaient été placés à l’intérieur de leur tête au cours de la première opération en août », a déclaré l’un des chirurgiens plastique ayant participé à l’opération, d’une durée ayant dépassé les 36 heures (!), le Docteur Maneesh Singhal. « La prochaine étape sera la reconstruction des crânes », a-t-il ajouté. La moitié des jumeaux siamois vient au monde mort-née, et pour les autres le taux de survie se situe entre 5 et 25%, selon le site du centre médical de l’université du Maryland. Les deux garçons ont eu finalement de la chance
Opération, Pixabay – marionbrun

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *