Accueil / Actualités / Infarctus : un simple test sanguin pour certains patients

Infarctus : un simple test sanguin pour certains patients

L’infarctus représente une source d’angoisse et parfois des patients s’alarment alors que la situation n’est pas aussi dramatique. Un test sanguin pourrait s’avérer très utile, il serait donc mis au point pour certaines personnes.

Sang
Sang / Crédit Photo : Pixabay – geralt

Dès que des douleurs sont ressenties, les patients diagnostiquent rapidement un infarctus. Ce problème de santé est important et il est judicieux de réagir au plus vite pour ne pas succomber. Cela explique sans doute les angoisses qui sont souvent référencées. De ce fait, pour lever le doute, ils se dirigent vers les urgences les plus proches et finalement, le diagnostic est rassurant, il ne s’agit pas d’une crise cardiaque. Ce constat est donc à l’origine d’une invention qui consiste à réaliser un test sanguin.

Alléger les services d’urgence avec un test sanguin pour la troponine

La revue The Lancet nous apprend que cette technique serait valable pour des patients à faible risque. La situation serait alors beaucoup plus simple et surtout très rapide. En même temps, ce procédé faciliterait le renvoi des patients qui ne sont pas victimes d’un infarctus. Ce dernier concerne la mort des cellules à cause du manque d’oxygène et deux cas de figure sont observés. Il y a l’infarctus cérébral qui se caractérise par un accident vasculaire cérébral. Les patients peuvent aussi souffrir d’un infarctus du myocarde qui correspond au muscle du cœur.

Un test sanguin pour une suspicion d’infarctus chez 2/3 des patients

Les services d’urgences pourraient être allégés, car près de 2/3 des patients qui se présentent pour une suspicion d’infarctus ne sont en réalité pas touchés par ce problème de santé. Une étude a donc été réalisée en amont par le docteur Anoop Shap qui a enquêté sur la troponine de 6000 personnes. Le test sanguin consisterait ainsi à réaliser une analyse de ces protéines qui sont visibles dans le muscle cardiaque. Si une hausse est référencée, il peut s’agir d’un infarctus, dans le cas contraire, le patient aurait un faible risque.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !