Accueil / Actualités / Inondations : après les dégâts, le trouble de stress post-traumatique

Inondations : après les dégâts, le trouble de stress post-traumatique

Les inondations ont entraîné une lourde facture pour la France après plusieurs jours de catastrophe. Des centaines de millions d’euros seront nécessaires.

Des inondations

Des communes dévisagées par les inondations et la grêle

La France est meurtrie, même les zones qui ont été épargnées par les inondations ont tout de même été confrontées à la grêle. Cette dernière a provoqué d’importants dégâts au niveau des voitures, des toitures, et même des vérandas. Selon nos informations, dans une commune proche de Saint-Priest-des-Champs, la grêle a pu casser le verre d’une véranda, cela prouve la force avec laquelle l’averse a frappé. En parallèle, des villes sont toujours inondées et l’Île-de-France n’a pas été épargnée par cette catastrophe.

Un syndrome de stress post-traumatique généré après une catastrophe

Alors que la décrue avance, des centaines de millions d’euros de dégâts se profilent à l’horizon, mais le matériel n’est pas le seul secteur touché. En effet, des habitants qui ont vécu les inondations sont parfois confrontés à un syndrome de stress post-traumatique. Il était déjà énoncé lorsque les attentats ont frappé le mois de Novembre 2015. Les conséquences sont multiples et sont différentes selon les contextes ainsi que les patients. Ces derniers peuvent rire, pleurer, parler rapidement, avoir des maux de ventre, de tête ou encore une forte transpiration, et même des palpitations cardiaques.

Ne pas hésiter à consulter un médecin

Dans tous les cas de figure, il est essentiel d’obtenir l’avis d’un médecin qui aura la capacité de diagnostiquer ce syndrome de post-traumatique. Les personnes ciblées par les inondations peuvent ressentir une certaine peur en se trouvant dans une pièce fermée ou lorsqu’un bruit retentit. Les cauchemars sont susceptibles d’envahir les nuits, ce qui entache les journées puisque le sommeil n’est pas réparateur. À cela, il faut ajouter l’émotion, l’angoisse de la perte d’une maison par exemple. Il est judicieux de consulter, car le syndrome de stress post-traumatique nécessite une aide. Dans le cas contraire, ce dernier pourrait être amplifié si toutefois une nouvelle situation vient générer un stress plus grand.

Des inondations, Pixabay – bohemianbikini

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Télévision

Sommeil : les séries TV auraient un impact négatif

Personne ne peut ignorer que le sommeil c’est la santé. Pourtant plus d’un Français sur …

Réagissez !