Accueil / Actualités / Insolite : un suçon sensuel mais fatal avec un AVC mortel chez un jeune mexicain de 17 ans

Insolite : un suçon sensuel mais fatal avec un AVC mortel chez un jeune mexicain de 17 ans

Un suçon à l’origine d’un AVC (accident vasculaire cérébral) chez un jeune mexicain, aux portes de l’âge adulte, qui en est mort : vous peinez à y croire ? Ces faits peuvent apparaître en effet comme une actualité incongrue. C’est pourtant une histoire vraie et insolite que nous allons vous raconter sans oublier le volet médical très sérieux !

Cerveau

Un suçon trop intense et le drame est fulgurant avec un caillot de sang qui se déplace jusqu’au cerveau du jeune mexicain où il provoque un AVC ischémique étant mortel

Le geste affectif qu’est le suçon (qui consiste à mordre généralement le cou de son partenaire pour y laisser une trace qui cicatrise très vite) n’est pas si inoffensif qu’on pourrait le croire. Ainsi, Julio Macias, un jeune mexicain de 17 ans, est décédé la semaine dernière d’un accident vasculaire cérébral (AVC) provoqué par un suçon, de sa petite amie, qui s’est avéré fatal. Ces faits, que nous relayons, proviennent du site d’information mexicain Info Noticias qui explique le rapport entre  un AVC ischémique mortel et un suçon sensuel.

Ce dernier reposant sur une trop forte aspiration, dans le cou de Julio Macias, aurait occasionné la formation d’un caillot de sang, scénario classique inaugurant tout AVC, qui se serait logé dans le cerveau, siège d’une embolie (obstruction brutale d’un vaisseau, le plus souvent une artère, qui le prive d’un oxygène indispensable).

Une narration de la survenue de l’AVC avec l’impuissance des parents endeuillés et des secours sollicités qui n’ont pu que constater le décès qui a été d’une rapidité extrême

C’est au cours d’un dîner chez ses parents que Julio Macias a commencé à convulser. Ce signe inquiétant sur le plan physiologique n’a pas été pris à la légère par sa famille qui a réagi avec promptitude et rapidité. Ainsi, dès les premières manifestations corporelles, elle a alerté les secours, mais, en dépit d’une intervention du registre honoré de l’urgence, ces derniers n’ont pu, malgré leurs efforts, sauver la vie du jeune homme. La victime avait passé l’après-midi exclusivement avec sa petite amie Iris, âgée de 24 ans, donc de 7 ans son aînée.

Animée par une passion sans commune mesure pour Julio Macias, la jeune femme avait fait un suçon dans le cou de son alter égo. La famille du garçon, qui n’approuvait pas du tout cette relation à cause de la différence d’âge existant entre ces deux êtres épris l’un de l’autre, envisagerait sérieusement de porter plainte pour homicide involontaire, ce qui constituerait une première pour un AVC causé par un suçon, incident qui est heureusement rare, selon les investigations de  ABC.

Un cas similaire a déjà été recensé en Nouvelle-Zélande avec un diagnostic sévère : la conséquence a été une paralysie partielle du bras gauche de la personne affectée

Ce n’est pas la première fois qu’un suçon a de graves conséquences. En 2010, en Nouvelle-Zélande, une femme de 44 ans s’était présentée à l’hôpital après la survenue d’une paralysie du bras gauche. Les médecins avaient diagnostiqué une thrombose de la carotide interne. Là aussi, un suçon était à l’origine de l’accident, mais le caillot de sang s’était déplacé vers son cœur et avait endommagé une artère, avec en cadeau empoisonné la paralysie partielle de son bras. Optons pour les bisous et oublions les suçons !

Cerveau, Pixabay – geralt

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !