LOADING

Type to search

Instagram : une jeune femme, âgée de 22 ans, témoigne de sa victoire sur une acné sévère et sensibilise les internautes

2 mois ago
Share

Kali Kushner, âgée de 22 ans, a voulu témoigner de son calvaire, imputable à l’acné désormais vaincue, en utilisant, à bon escient, son compte Instagram, intitulé My Face Story, comme outil de sensibilisation sur ce qui est une maladie à ses yeux. Ses photos parlantes ont été postées avec un effet viral immédiat et d’une grande ampleur sur le web. Rappelons que l’acné est une maladie de peau qui touche près de neuf adolescents sur dix et deux femmes sur cinq : elle n’est pas exclusivement juvénile.

Acné

L’acné juvénile peut être sévère : pour en venir à bout, Kali Kushner a bénéficié d’un traitement à base de Roaccutane, médicament controversé mais qui l’a définitivement guérie

Il existe des cas d’acné sévères qui peuvent être vécus comme un véritable handicap social par les adolescents (public majoritairement touché). Kali Kushner en a douloureusement fait les frais, en ayant essayé tous les moyens pour y remédier avant que ne lui soit proposé un traitement radical qui l’a débarrassée totalement de cette maladie de peau disgracieuse. Le médicament qui lui a été prescrit est le Roaccutane et est à base d’Isotrétinoïne. Notons cependant que ce traitement à l’efficacité indéniable est également très controversé : il éradique, en moyenne, totalement l’acné en six mois environ. C’est ce qui a été le cas pour Kali Kushner avec cependant un suivi médical rapproché. Elle a échappé à de nombreux effets secondaires dont de susceptibles risques suicidaires. Les photos qui figurent sur son compte Instagram et totalisent 27 000 abonnés témoignent de ce plein succès avec une peau comme neuve ayant fait sa mue.

Kali Kushner utilise Instagram comme outil de sensibilisation pour que l’acné cesse d’être synonyme de stigmatisation : la presse lui tend aussi les bras pour amplifier son témoignage

Kali Kushner qui a retrouvé une peau de bébé a été contactée par beaucoup de magazines féminins comme Marie Claire. La jeune femme ne cherche pas à être sous les projecteurs médiatiques par pure vanité. Elle désire, bien au contraire, partager sa propre expérience pour mieux accompagner et aider les personnes souffrant d’une acné bénigne ou hélas bien plus prononcée. De nombreuses personnes, le plus souvent étant à l’âge des bouleversements hormonaux de l’adolescence, ont pu s’identifier à elle et à son combat. En posant sur Instagram, la jeune fille veut mettre à mal des  préjugés qui ont la peau dure. « Les gens pensent que vous avez de l’acné parce que vous êtes sale, ou parce que vous ne lavez pas votre visage », souligne-t-elle. « Mais il ne s’agit pas de cela, mais bien d’hormones, de sucre dans le sang, de génétique, plus que tout le reste. Les gens semblent penser que vous ne faites rien pour y remédier, je démontre le contraire sur mon Instagram. »

Acné, Pixabay – Kjerstin_Michaela

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *