Accueil / Actualités / Dès janvier 2016, des comprimés d’iode vont être distribués à toutes les personnes vivant près des centrales nucléaires

Dès janvier 2016, des comprimés d’iode vont être distribués à toutes les personnes vivant près des centrales nucléaires

Un accident nucléaire est toujours possible en France, même si cela parait peu probable comme a pu le signaler le directeur adjoint de l’autorité de sureté nucléaire (ASN), une campagne de prévention va tout de même être mise en place à partir des premiers jours de janvier, des comprimés d’iode vont être distribués à plus de 400.000 familles et plus de 2000 établissements situés  autour des centrales nucléaires dans un rayon de 19 kilomètres.

La dernière campagne de prévention avait eu lieu en 2009, la durée de validité des comprimés d’iode distribués est de sept ans, il fallait donc les renouveler pour une efficacité à toute épreuve en cas de besoin. Il existe en France plus de 19 sites nucléaires d’EDF, plus de 400.000 personnes résident tout près de ces centrales et 2000 établissements qui accueillent le public sont également concernés et cela répartis dans plus de 500 communes.

Des comprimés d’iodes pour protéger la thyroïde

Si un accident nucléaire intervenait, les comprimés diode seraient le seul moyen efficace pour protéger la thyroïde contre les effets radioactifs qui pourraient entraîner la multiplication de certains cancers. Tous ceux qui vivent près des centrales nucléaires sont potentiellement exposés en cas de problème, il est donc important de mettre en place des campagnes de prévention et d’explication sur les risques encourus sur la radioactivité.

Vivre à côté d’une centrale nucléaire présente un risque

Il est primordial que la population prenne conscience de la situation au cas où il faudrait se protéger. Les personnes concernées vont recevoir un courrier qui leur permettra d’aller retirer en pharmacie les comprimés d’iode, toutes celles qui ne pourront pas se déplacer, un envoi postal leur sera expédié dans les meilleurs délais selon Les Echos. Lorsque l’on vit tout près d’une centrale nucléaire, il faut parfois prévoir le pire en espérant que cette cinquième campagne de distribution reste préventive.

Centrale nucléaire, Pixabay – Burghard

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Se raser le maillot

La très en vogue épilation génitale n’est pas dénuée de tous dangers

Un récent sondage révélait que 20% des Françaises avaient adopté l’épilation intégrale. La chasse aux poils pubiens …

Réagissez !