Accueil / Actualités / Jeremy Meeks : 1ers caprices d’une star née sur Facebook

Jeremy Meeks : 1ers caprices d’une star née sur Facebook

Jeremy Meeks a réussi à enflammer Facebook via une photo postée par la police après son arrestation. Son contrat de mannequinat en poche, il espère sortir.

Jeremy Meeks
[/media-credit] Jeremy Meeks
Jeremy Meeks est la nouvelle star du Web qui a vu le jour grâce à Facebook et un cliché diffusé par les forces de l’ordre. Depuis, la gent féminine n’arrête pas de le complimenter sur son physique et son regard pour le plus grand regret de sa compagne, ce qui lui a permis tout de même de décrocher un contrat de mannequinat. Jeremy Meeks n’est pas encore un mannequin de renom, car il doit sortir de prison pour rejoindre les podiums et le monde de la publicité.

Jeremy Meeks veut un costume et pas de tenue orange

Il faut noter qu’aux États-Unis, les personnes poursuivies par la justice sont contraintes de porter le mythique costume du détenu. Toutefois, cette requête n’est pas du goût de Jeremy Meeks selon une information de TMZ. En effet, le jeune homme aurait demandé via son avocat que cette fameuse tenue soit remplacée par un véritable costume d’hommes. Son avocat a également précisé que les vêtements orange auraient tendance à le desservir, car ils ne lui permettraient pas d’avoir un procès impartial puisque les jurés auraient à cause de la tenue déjà un apriori sur sa culpabilité. Malheureusement, la demande de Jeremy Meeks n’aurait pas été acceptée.

resultat_officiels_du_bac

Jeremy Meeks ne veut pas de photos ni de vidéos

En parallèle, Jeremy Meeks sait qu’il est désormais une véritable star sur le Web. De nombreux médias se passionnent donc pour son procès où il est jugé pour une série de vols à main armée. Le phénomène de Facebook a donc eu une seconde requête qui concerne les vidéos et les photos. Il a demandé que pendant l’audience, la prise de clichés et la réalisation de films soient interdites. Jeremy Meeks voudrait par conséquent que cette interdiction soit acceptée pour son procès qui aura lieu la semaine prochaine.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

3 commentaires

  1. Je suis choquée, si il avait été laid, il resterait en prison toute sa vie et pour cause, il a commis un crime, lui aussi devrait y rester toute sa vie, il y a pas mal de beaux mecs dans la rue qui lui ressemblent ou sont mieux, il a fallut qu’ils choisissent celui là, il ont finalement la société pourrie qu’ils méritent, bien fait pour eux.

    Un caprice et puis quoi encore, il a ce qu’il ne mérite pas et maintenant il se prend pour une superstar.

  2. Ce désir de certaines femmes, nombreuses, pour une petite frappe qui a fait la quasi-preuve de sa nuisibilité et de son esprit pas très développé par une condamnation et un passage en prison pour des faits d’ordre banalement crapuleux, et la beauté physique si elle est ici manifeste n’explique pas tout (les criminels en prison, pour peu qu’ils aient une allure « virile » sans être beau du tout, et qu’ils aient été un peu médiatisé par une affaire très sordide ou rocambolesque, reçoivent des cargos de lettres enflammées de jeunes filles enamourées, presque autant que des rock-star, et c’est systématique et bien connu dans le milieu carcéral), c’est symptomatique d’une forme généralisée d’une pulsion naturelle, hormonale, biologique, bassement déterministe, la même chose sans doute qui interviens dans le fameux syndrome de Stockholm, comme si ce dernier n’était en fait qu’une des manifestations d’un instinct latent assez généralisé dans la population touchant principalement des femmes et dans une moindre mesure des hommes, les hommes quant à eux, et quand ils n’ont pas beaucoup d’esprit cherchent plutôt à en profiter quand ils ont compris par expérience et accepté cet état de fait. Tout cela serait simplement rigolo et acceptable, comme un ordre des choses naturel déjà anciennement connu et dont l’accès à sa compréhension est aujourd’hui vivement combattu à tort et à raison par le féminisme, si ça n’expliquait pas du même coup un grand nombre de nos problèmes de société parmi les plus sordides de notre époque : sans un minimum de pression sociale (règles de société, réputation, tradition maritale, etc, aussi désagréable cela soit il pour des esprits libres, surtout quand c’est appliqué par un entourage rigide et bas du front, mais pourtant nécessaire, mais dans une société évoluée cela peut être rendu agréable par le raffinement) visant à en restreindre les conséquences les plus délétères : l’auto-génocide d’un peuple, lorsque celui ci est envahi, commence en majorité (pas en totalité) par les femmes qui font le choix du brutal envahisseur contre le trop paisible autochtone dans une société finalement devenu trop pacifique et pas assez contraignante au gout de beaucoup d’entre elles. pf f f f f…

  3. Encore une preuve, s’il en était besoin, que nous traversons une période complètement folle où l’apparence est reine et le fond inexistant. Du plaisir, du rire, du cul, de la bonne brioche et quelques jours de vacances à faire la saucisse, que demander de plus? Je Ego plus que toi!

Réagissez !