Accueil / Actualités / Jeûne : l’organisme a-t-il les moyens de résister à un régime aussi restrictif ?

Jeûne : l’organisme a-t-il les moyens de résister à un régime aussi restrictif ?

Le jeûne est une privation de nourriture. L’objectif à court terme est la perte de poids, une meilleure espérance de vie, la prévention de certaines maladies chroniques, dégénératives, une meilleure performance cognitive. Tous ces effets bénéfiques font l’objet de plusieurs effets cliniques. Le jeûne peut être également pratiqué pour des raisons religieuses comme par exemple au cours du ramadan.

Jeûne

Hors encadrement médical, cette pratique peut comporter des risques, il faut donc rester prudent

Se priver d’aliments provoque une multitude de modifications métaboliques dans l’organisme, le glucose sanguin diminue. Le jeûne peut représenter pour certains adeptes un vrai contrôle du corps, une maîtrise totale. On se purifie par l’abstinence. Le jeûne prolongé peut provoquer des  étourdissements, des malaises, des maux de tête, une sensation d’extrême fatigue, des troubles cardiaques ont été parfois signalés. Au delà de deux semaines, les problèmes sérieux se multiplient. Le jeûne  n’est pas une pratique anodine, il est important que ce régime très restrictif soit encadré par de vrais professionnels de santé. Le jeûne est vivement déconseillé pour les personnes âgées, les adolescents en pleine croissance, les femmes enceintes, ceux atteints d’insuffisance rénale, hépatique.

En Allemagne, le jeûne est reconnu comme étant un véritable traitement médical contre plusieurs pathologies comme par exemple le diabète

Le jeûne est très controversé pourtant, ils sont chaque année des milliers à se lancer dans un séjour sans doute séduits par les promesses de régénération, de purification de l’organisme. Le jeûne se pratique sur une base de 250 calories par jour, jus de fruits, bouillon de légumes, eau, tisanes, repos, massage, bain, marche à pied. En France, le corps médical ne croît guère aux vertus du jeûne, certains médecins nutritionnistes déclarent même que c’est une véritable hérésie. Le corps humain est conçu pour recevoir des aliments régulièrement, l’en priver, c’est créer du stress à l’organisme. Outre les carences, l’effet yo-yo est aussi une vrai nuisance pour le corps, les organes. Le jeûne n’est pas recommandé pourtant de courtes périodes durant lesquelles on met de côté les graisses, le sucre ne peut faire de mal, au contraire, le corps se repose des excès. Une personne qui a une alimentation saine, équilibrée n’a aucunement besoin  de privation extrême.

Jeûne, Pixabay – endlesswatts

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !