Accueil / Actualités / Journée du souvenir : la déportation au cœur des pensées

Journée du souvenir : la déportation au cœur des pensées

La journée du souvenir de la déportation est référencée le dimanche 26 avril. Manuel Valls est intervenu et demande la poursuite de la lutte contre la barbarie.

Déportation
Déportation

La journée de commémoration nationale est destinée à se souvenir des millions de victimes déportées lors de la Seconde Guerre mondiale. Cette journée du souvenir a été décrétée au début des années 50, les anciennes victimes et les familles en ont exprimés le souhait. Le parlement a voté à l’unanimité la loi le 14 avril 1954, le dernier dimanche d’avril devient cette journée de souvenir et ceci en concordance avec la date de la libération des camps de déportation. La fondation pour la mémoire indique qu’en France lors de cette guerre 39-45, il y a eu 165 000 personnes qui ont été déportées, 89 000 résistants, opposants politiques, mais aussi comme de droits communs et des homosexuels, 60 % d’entre eux sont revenus, 76 000 déportés et 11 000 enfants au titre de persécutions antisémites et d’après le code que s’était fixé Adolf Hitler « la solution finale de la question juive », 3 % sont rentrés des camps de tortures.

Manuel Valls s’exprime pour la journée du souvenir

La loi définit clairement cette journée du souvenir, il faut garder en mémoire l’atrocité pour que plus jamais une chose pareille n’arrive, il faut également se remémorer le courage de certains face à la cruauté, les tortures en tout genre et les travaux épuisants et la barbarie des bourreaux. Le premier ministre, Manuel Valls a demandé « de poursuivre le combat contre une barbarie qui peut changer de visage », il est aujourd’hui au mémorial parisien à la pointe de l’Ile de la Cité pour une journée souvenir. Le mémorial fut inauguré par le général De Gaule en 1962, il est dédié au souvenir des déportés de France de 1941 et 1944.

Une journée du souvenir importante pour François Hollande

Son architecture concourt à évoquer les souffrances de celles et de ceux qui furent déportés et à inciter le visiteur à la réflexion et au recueillement, il fut classé au titre de monument historique le 23 novembre 2007, le mémorial recueille les cendres d’un déporté inconnu. Le président de la République, François Hollande se rendra aujourd’hui en Alsace au camp de concentration de Struthof, le seul sur le territoire maintenant français.  La transmission du souvenir est la seule façon pour continuer à se battre contre l’antisémitisme.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

Réagissez !