Accueil / Actualités / Jours fériés : le travail est possible, mais réglementé

Jours fériés : le travail est possible, mais réglementé

Pour les jours fériés, il est possible de travailler, mais il est impératif de respecter la réglementation notamment pour le 1er mai.

Photo d'illustration
Photo d’illustration

Le calendrier 2015 prévoit pour cette année 11 jours fériés, dont quatre le mois prochain. Tous ces jours chômés sont-ils obligatoires ? Les jours fériés travaillés sont-ils rémunérés d’avantage ? Le 1er mai est le seul jour de l’année qui est obligatoirement chômé, mais la loi prévoit cependant une exception pour les métiers suivants : les transports, les hôpitaux et certaines industries qui ne peuvent s’arrêter. Ces jours sont très appréciés par les Français, mais rien n’interdit un employeur de faire travailler ses collaborateurs ces jours-là, les apprentis de moins de 18 ans ne doivent pas travailler les jours fériés par contre certaines professions sont ces enclin à faire plus de chiffres d’affaires : les métiers de bouche, hôtels, restaurants…

Le 1er mai est un jour férié particulier en matière de travail

En ce qui concerne l’augmentation des salaires pour les jours chômés, rien n’oblige une revalorisation, seul le 1e mai a ses règles, les heures travaillées sont payées double. Le 1er mai c’est le jour de la fête internationale des travailleurs dans de nombreux pays qui commémorent les luttes pour la journée de huit heures. Des manifestations syndicales, des revendications ont lieu ce jour-là dans les grandes villes de France. Le 1er mai, le Front National défile depuis 1988 pour rendre hommage à Jeanne D’Arc. Le jour de la Pentecôte était devenu en 2004 un jour travaillé, mais non rémunéré au titre de la « journée de solidarité », c’était destiné au financement de l’autonomie des personnes âgées et des handicapés. En 2008, il est redevenu férié, les entreprises sont depuis cette date, libres de choisir un jour à leur convenance.

 

11 jours fériés assez complexes à maîtriser pour les salariés

En ce qui concerne les ponts très sollicités, l’entreprise peut très bien refuser, il suffit alors de poser un jour de RTT pour ceux qui le peuvent. Le prochain aura lieu le 14 mai et c’est un jeudi (Ascension). En 2016, les choses vont changer, le 1er mai, le 8 mai et Noël auront lieux un dimanche. Le code du travail prévoit que le chômage des jours fériés n’est pas à l’origine d’une perte de salaire. Toutefois, les salariés doivent totalisés au moins trois mois d’ancienneté au sein de l’entreprise. Entre règles et dérogations, il est bien difficile de connaitre précisément les droits de chacun des salariés durant les 11 jours fériés.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Malade

La saison du rhume est lancée, comment se soigner sans mettre sa santé en danger ?

Le froid, le brouillard, les températures qui baissent ont fait leur apparition depuis quelques jours …

Réagissez !