Accueil / Actualités / La filière de la production du foie gras est en danger !

La filière de la production du foie gras est en danger !

La grippe aviaire a fait de nombreux dégâts dans les différents élevages de volailles au cours des derniers mois, le sud-ouest de la France a été particulièrement touché et la conséquence inévitable de ce virus, c’est la fabrication du foie gras qui va être stoppée durant plus de quatre mois dès le printemps prochain, plus de 18 départements vont perdre ainsi leurs activités du 2 mai au 15 août prochain. Les retombés économiques sont-elles à craindre pour la fin de l’année 2016 ? Les consommateurs vont-ils payer plus cher leur foie gras à Noël ?

Pendant 4 mois, la production sera stoppée

Les autorités françaises sanitaires ont décidé cette mesure qui met en veille les élevages de volailles, plus de 4000 sont concernés et comme l’a expliqué le président du comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (CIFOG), l’élevage des canetons d’un jour reprendra qu’à la fin du mois de mai, une définition totale et minutieuse doit être mise en place de façon très sérieuse afin que l’élevage puisse recommencer dans de bonnes conditions sanitaires. La secrétaire du même groupe a également déclaré que durant ces cessations d’activité de quatre mois, il n’y aura aucun abattage ni transformation de produits à partir de volailles de la zone sud-ouest.

La fabrication en berne du foie gras aura un impact sur la consommation

Le préjudice de la grippe aviaire est considérable, il représente plus de 270 millions d’euros. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane le Foll a déclaré à la fin du mois de janvier que les éleveurs seraient indemnisés à hauteur des pertes qu’ils auront subies. Les entreprises de foie gras vont être également dans le rouge, trésorerie en difficulté, chômage partiel de plus de 4000 personnes. Le consommateur lui aussi devra subir les conséquences de la grippe aviaire, plus de 9 millions de canards en moins sur le marché 2016, forcément le volume de foie gras sera moins important et le prix de vente au public devrait connaitre une augmentation selon une source du Figaro.

Le foie gras sera susceptible d’être plus onéreux à Noël

Seuls les anti foie gras se raviront de cette rareté. Sera-t-il moins présent sur les tables de fin d’année à cause de son prix ? Pas si sûr, les Français sont très attachés aux traditions culinaires et payer quelques euros de plus sur un bloc de foie gras n’empêchera pas certains consommateurs de se régaler à Noël. Seuls les animaux ont eu le mauvais rôle dans cette histoire, ils ont été malades, ils ont été abattus et comme toujours l’homme est tributaire de l’animal, on se demande parfois pourquoi il ne prend pas plus soin d’eux. Le gouvernement fait-il aussi le nécessaire pour l’agriculture de notre pays, que pensez-vous de tout cela ?

Foie gras, Pixabay – juliacasado1

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Vaccin

Ardèche : une épidémie de rougeole déclarée avec pour foyer infectieux la commune d’Ardoix

Une épidémie de rougeole s’est déclarée dans la commune d’Ardoix, une bourgade (un peu moins …

Réagissez !