La viande hachée

La fraude des steaks hachés, une actualité inquiétante

Une entreprise fournissait de faux steaks hachés fabriqués en Pologne à des associations caritatives, croix rouge, resto du cœur. Révélée le 7 juin dernier, cette fraude a pu être mise à jour par des associations qui ont constaté des anomalies. Les pouvoirs publics assurent que ces steaks ne présentent aucun danger pour la santé. Censés contenir du muscle de bœuf, ils se composaient essentiellement de gras en excès, d’amidon, de soja, de nerfs, de peau.

780 tonnes de steaks hachés concernées par la fraude

Un achat groupé d’une valeur de plus de 5,2 millions d’euros destinés aux plus démunis, les associations ont donné l’alerte dès le mois de mars, car le goût, la couleur, la texture paraissaient inhabituels. Après avoir suspendu la distribution et après les analyses, le verdict est sans appel, les steaks hachés ne contenaient que très peu de viande. Les fraudeurs encourent une peine de prison de deux ans et une amende de 1,5 million d’euros pour tromperie et fraude en bande organisée. Après les lasagnes de cheval en 2013, ce nouveau scandale alimentaire révélé ce vendredi est simplement odieux. La consternation est bien au rendez-vous du côté des bénéficiaires qui s’insurgent d’avoir de la mauvaise nourriture en guise d’aide alimentaire.

Comment reconnaître une bonne viande ?

Première catégorie ou pas selon les viandes, les choix divergents. Avant d’acheter un morceau, il faut faire attention à la couleur de la viande. Elle doit être brillante. Le veau doit quant à lui être rosé, le porc rosé nacré, l’agneau rose vif et le bœuf bien rouge. La viande ne doit pas être collante ni sèche. La qualité repose aussi sur le bien-être des animaux, c’est primordial, et cela jusqu’à l’abattoir. Les choses se compliquent lorsque l’on évoque les produits transformés. Aucune traçabilité n’est obligatoire en Europe. Saucisses, merguez, saucisson, nuggets contiennent le plus souvent des viandes de mauvaise qualité comme le fameux « minerai », un mélange peu appétissant. Les scandales s’accompagnent parfois de pratiques comme la « remballe », étiqueter à nouveau une viande périmée. Les faux steaks hachés fournis à des associations caritatives ont été retirés de la distribution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *