Accueil / Actualités / La scarlatine que l’on croyait presque disparue refait son apparition dans le monde

La scarlatine que l’on croyait presque disparue refait son apparition dans le monde

La scarlatine est une maladie de l’enfance qui avait presque disparu des cabinets médicaux ces derniers temps, mais selon une étude publiée dans la revue médicale « scientific reports », elle serait de retour, une épidémie se serait déclarée en Angleterre en 2014 avec plus de 12000 cas recensés. Cette maladie contagieuse est plus courante chez les enfants scolarisés. La dernière petite épidémie française remonte à 2007 dans le département des Bouches-du-Rhône.

Les chercheurs australiens ont mis en évidence qu’en Chine plus de 100.000 cas ont été comptabilisés. Avant l’âge de deux ans, l’enfant est protégé par les anticorps que sa mère lui a transmis lors de la grossesse et les risques de contagieux sont de ce fait bien moindre. Le site de l’assurance maladie souligne que les petites épidémies se déroulent très souvent sur les lieux de l’école, un simple contact avec une personne contaminée suffit pour que l’enfant développe la scarlatine et parfois le seul fait de toucher un objet souillé, un éternuement, des postillons entraîne l’apparition de la maladie. Le début de la scarlatine commence par une toux et une angine et elle est contagieuse avant les premiers symptômes.

La scarlatine peut avoir des conséquences importantes

L’incubation dure d’un à quatre jours, la scarlatine se manifeste avec une fièvre supérieure à 38° et quelques jours plus tard, les boutons apparaissent, la peau est rugueuse. La maladie se soigne facilement si elle est prise au tout début voir un à deux jours, mais les symptômes peuvent durer plus longtemps si la scarlatine est mal soignée et des conséquences fâcheuses peuvent en découler comme des cardiopathies rhumatismales.

La résistance de la scarlatine est de plus en plus forte

La scarlatine selon les scientifiques australiens, auteurs de cette étude, serait de plus en plus résistante aux antibiotiques et les chercheurs veulent alerter les autorités sanitaires afin que les antibiotiques ne perdent pas à long terme toute leur efficacité selon Santemagazine.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !