Accueil / Actualités / La viande transformée jugée cancérogène par cette nouvelle enquête

La viande transformée jugée cancérogène par cette nouvelle enquête

Des questions se posent et les réponses ne sont pas toujours évidente, une nouvelle étude vient de classer la viande transformée par salaison, fermentation ou fumaison comme étant probablement cancérogène, seule une surconsommation de ces produits pourraient entraîner des risques cancérogènes. Une agence de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui est située à Lyon a réalisé cette enquête avec experts.

De la viande hachée
De la viande hachée / Crédit Photo : Pixabay – HolgersFotografie

La question principale que tout à chacun peut se poser, peut-on encore manger de la viande sans être malade ? Faut-il arrêter d’en consommer ? Aurait-elle une influence négative sur la santé et tout particulièrement sur le développement du cancer de la prostate, du pancréas et celui du colon ? Les résultats qui ont été donnés ont mis en évidence que la viande rouge a été classée comme « probablement cancérogène » selon Les Echos. Au vu de ces déclarations, faut-il devenir végétarien ? La viande transformée est au cœur des discussions, c’est sans doute l’excès qui peut se révéler dangereux pour la santé, se nourrir que de charcuterie peut avoir des effets néfastes plus ou moins graves.

Un rapport référence la viande rouge probablement cancérogène

L’alimentation doit être au cœur du sujet, bien se nourrir est très important. La consommation de la viande rouge est reconnue par certains médecins et nutritionnistes comme étant bénéfique à la santé, en limiter la consommation est sans doute la meilleure des alternatives. Se prémunir de certains cancers entraîne au quotidien une prise de conscience sur la valeur des aliments et leurs rôles sur la santé. Une bonne alimentation est le début d’une bonne santé, consommer des fruits et des légumes, des fibres, pas trop de sel, moins de sucre et de la viande rouge de qualité de façon modérée et de la charcuterie occasionnellement, tous ces facteurs peuvent aider peut-être à réduire le développement de certains cancers.

Des résultats qui pourraient impacter l’industrie de la viande

Le cancer colorectal est en troisième position en France, en 2012 il a concerné plus de 23.000 hommes et 19.000 femmes et il a l’origine de 11% de décès pour les hommes et 13% chez les femmes. Cette nouvelle étude va-t-elle avoir un impact sur l’industrie de la viande ? Au fil des scandales et de la crise, les Français sont-ils prêts à acheter de moins en moins de viande ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Une punaise de lit

CHU de Nantes : des punaises de lit s’invitent aux urgences

Le CHU de Nantes, plus précisément son service des urgences, a été la proie d’une …

Réagissez !