LOADING

Type to search

Tags:

L’acupuncture pourrait remédier en partie les troubles liés à la ménopause

1 année ago
Share

La ménopause est la période de la vie d’une femme où les règles cessent, des symptômes alors s’installent et parfois ils peuvent être invalidants, bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, problèmes cardiovasculaires, douleurs articulaires troubles urinaires… Lorsque les femmes sont ménopausées, certaines maladies peuvent représenter des risques accrus, cancer de l’utérus, du sein, l’ostéoporose. Selon une étude Américaine qui vient d’être publiée dans la revue Ménopause et menée par le centre médical de Wake Forest Baptist, l’acupuncture serait en phase de réduire plus de 36% des sueurs nocturnes et autres bouffées de chaleur.

Des bouffées de chaleur

La ménopause est une transition obligatoire pour la femme

Même si elle est naturelle, elle peut dans certains cas poser quelques soucis. Dès cet instant, la femme ne peut plus concevoir d’enfant, car ses ovaires ont cessé de fonctionner et de produire des hormones. La plupart des femmes passent par des changements physiques et émotifs. Certains spécialistes estiment que c’est le moment pour les femmes de réévaluer leur santé, leur bien-être et certaines méthodes peuvent participer à une meilleure prise en charge du bouleversement hormonal.

Des séances d’acupuncture pour jauger leur impact

Cette dernière étude a été réalisée auprès de 209 femmes âgées entre 45 et 60 ans qui n’avaient plus leurs règles au moins depuis trois mois, toutes ressentaient des bouffées de chaleur, elles avaient des sueurs nocturnes. Deux groupes ont été formés, durant six mois, la moitié des participantes a reçu des séances d’acupuncture puis les six mois suivants aucune séance, le deuxième groupe de femmes, les scientifiques n’ont mis en place l’expérience inverse.

L’acupuncture diminue les symptômes de la ménopause

Les résultats ont été plus que probants, le premier groupe a très vite constaté une baisse d’environ 36,7% de la fréquence des bouffées de chaleur , l’année qui a suivi l’expérience, les effets s’est fait ressentir, quant au second groupe de volontaires, il a fait état d’une augmentation de plus de 6% des bouffées de chaleur durant le laps de temps où il n’était pas prévu de séances d’acupuncture. L’auteur principal de cette étude a souligné que même si cette méthode ne fonctionnait pas de la même façon chez toutes les femmes, ces séances réduisaient de manière sensible les symptômes désagréables liés à la ménopause.

Des bouffées de chaleur, Wikipédia – Sasha Wolff

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *