LOADING

Type to search

L’affaire est sordide, une fillette autiste victime de maltraitance

1 année ago
Share

Les autistes sont des êtres qui peuvent étonner, comme déstabiliser leur entourage, surdoués ou repliés sur eux même, on estime à plus de 8000 naissances par an d’autistes en France, ce chiffre ne cesse d’augmenter. La personne qui souffre de ce syndrome vit dans son monde propre, il faut trouver la bonne astuce pour y pénétrer afin de pouvoir communiquer. Selon les spécialistes, il n’est jamais trop tard pour intervenir. L’autisme est un trouble du développement qui débute avant l’âge de trois ans, à ce jour, il n’ a été trouvé de cause unique à l’autisme.

Autisme

Une enfant retrouvée dans le coffre d’une voiture

Les faits de cette sordide histoire ont débuté en 2013, dans une voiture déposée chez un garagiste à Tarascon en Dordogne. Dans le coffre, la stupeur, une enfant de deux ans, en état de grande déshydratation, souffrant d’un manque de soins certain. Cette petite fille a été cachée depuis sa naissance, vivant isolée dans une petite pièce où l’obscurité était sa seule compagnie où personne ne rentrait jamais, sa mère a essayé de la maintenir en vie comme elle a pu le déclarer. Les faits ont été rapportés par le Procureur de la République de Brive en Corrèze dans un communiqué.

Des retards d’apprentissage pour cette enfant

Plusieurs expertises ont démontré que l’enfant était victime de fait de maltraitance, qu’elle était atteinte du syndrome de l’autisme sans doute irréversible. Aujoud’hui, âgée de quatre ans, son développement est celui d’un enfant de trois ans sur le plan postural, de 18 mois pour la coordination, elle ne parle pas, seulement quelques sons.

Un syndrome autistique qui ne sera pas réversible

Les parents vont sans doute payer très cher ce manque de soins, cette maltraitance avérée, la restriction dont elle a été victime a sans doute aggravé son état. Les faits sont passibles de réclusion criminelle devant une cour d’assise, les deux parents encourent jusqu’à vingt de prison, mais cela va-t-il effacer toute cette horreur, cette ignominie ? L’enfant est aujourd’hui placée chez une assistante maternelle sous la protection du conseil départemental de la Corrèze, la petite fille souffre d’un syndrome autistique « irréversible ».

Autisme, Pixabay – iWorksphotography

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *