LOADING

Type to search

L’Agence de la biomédecine lance une nouvelle campagne nationale de sensibilisation au don de gamètes

3 semaines ago
Share

Chaque année, on estime qu’une moyenne de 3 500 nouveaux couples, souffrant d’une infertilité médicale reconnue, effectuent la démarche de s’inscrire pour bénéficier d’un don de gamètes. Cette démarche a son mauvais côté (elle est éprouvante) mais aussi son bon côté (elle ravive l’espoir). Elle constitue la dernière étape d’un long parcours d’assistance médicale à la procréation (AMP). Mais force est de constater que nous manquons de façon récurrente de donneurs et de donneuses notamment parce que le public est sous-informé concernant l’existence du don de gamètes et ses modalités. L’Agence de la biomédecine, avec des professionnels de santé et des associations, lance une nouvelle campagne nationale d’information ainsi que de recrutement du 2 au 26 novembre 2017.

Sperme

En 2015, 540 femmes ont donné des ovocytes et 255 hommes ont donné des spermatozoïdes permettant la naissance enfin de 1 227 enfants : des chiffres en hausse par rapport à 2014 mais toujours insuffisants pour satisfaire une large demande

Cependant, deux bémols demeurent : il est toujours très difficile de satisfaire tous les besoins et les délais d’attente sont parfois encore trop longs pour bénéficier d’un don qui revêt un caractère parfois inespéré. L’Agence de la biomédecine en a pleinement conscience et estime que pour atteindre l’équilibre et prendre en charge les  couples infertiles dans leur globalité, il faudrait tous les ans 1 400 dons d’ovocytes et 300 dons de spermatozoïdes, tout en prenant soin des origines géographiques diversifiées des donneurs.

Cette nouvelle campagne de sensibilisation médiatique a pour visée d’attirer les futurs donneurs sur 2 sites qui indiquent les coordonnées des centres les plus proches et répondent avec clarté et efficacité aux questions qui sont les plus fréquentes

La nouvelle campagne sur le don de gamètes, idée innovante de l’Agence de la biomédecine, a pour but affiché de sensibiliser de potentiels donneurs avec la diffusion de 3 spots sur des radios nationales, une série de 10 chroniques sur des radios régionales, des bannières animées sur internet et la projection de 2 films d’animation en bandes-annonces au cinéma. L’ensemble de ce dispositif a pour objectif d orienter les donneurs potentiels vers les sites www.dondovocytes.fr et www.dondespermatozoides.fr.

Quel est le profil-type des donneurs et donneuses, qui sont de véritables pourvoyeurs de bonheur, selon une enquête fiable conduite par l’Agence de la biomédecine avec le soutien des centres de dons se basant sur un panel de 455 candidat(e)s ?

  • La majorité est trentenaire : 61 % des femmes candidates sont âgées de 32 à 36 ans et 51 % des hommes de 32 à 38 ans.
  • La solidarité est leur moteur : c’est l’empathie pour un proche touché par un problème d’infertilité qui les a conduit à vouloir donner (2/3 des femmes, 3/4 des hommes).
  • Un acte de générosité « évident » pour 90 % des femmes et 81 % des hommes.
  • Une démarche assumée : 79 % des femmes et 61 % des hommes ont informé leurs proches de leur démarche de don.
Sperme, Pixabay

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *