Accueil / Actualités / Lait en France : une chute inquiétante de la consommation

Lait en France : une chute inquiétante de la consommation

Le lait est une source de polémiques chez de nombreuses personnes. En France, la consommation a chuté alors que cette boisson semble bénéfique.

Lait
Lait

Le lait est-il bon ou mauvais pour la santé ? C’est une boisson liquide d’une couleur blanchâtre produite par les glandes mammaires des mammifères femelles (vaches) qui est riche en lactose. Le lait en début de lactation contient du colostrum qui porte les anticorps de la mère, il permet de réduire considérablement de nombreuses maladies chez le nouveau-né. Dans le monde entier, les fermes laitières ont produit en 2011 : 730 millions de tonnes de lait. Pour certains, c’est l’aliment santé par excellence (calcium, vitamine D), mais pour d’autres, il est inadapté à l’être humain, car on exagérerait ses vertus bienfaisantes. Pour information, 100 grammes de lait apporteraient 42 calories.

La chute de la consommation du lait est significative

Le lait peut être consommé sous différentes formes (yaourts, fromages). On s’est aperçu que depuis 10 ans, la consommation a chuté de près de 3 %, soit 7 litres de moins, et 20 litres de moins qu’il y a 25 ans. Pourquoi les Français boivent-ils moins de lait ? En général, on le prend au petit déjeuner qui souvent n’existe plus dans les familles, chez les jeunes en particulier. Quand ce moment est respecté (très encouragé par les nutritionnistes), le lait est remplacé par des produits plus tendance. De plus, les Français n’ont plus le réflexe de boire du lait pour se désaltérer. Certains chercheurs mettent en évidence une intolérance au lait, 10 à 20 % des personnes le digèrent mal, il est accusé de tous les maux (allergies, indigestion).

Un label 100 % local pour le lait français

Pour ceux qui ont des intolérances, il existe des substituts, le lait de coco, le lait d’avoine, le lait de soja, le lait d’amande. Face à ce bouleversement alimentaire, les producteurs de lait sont inquiets (la France est le troisième producteur) et en plus ils devront subir cette année la fin des quotas imposés par l’Europe au premier avril. La solution pour redonner envie aux Français de boire du lait : créer un label 100 % local et se tourner vers le bio. Le lait n’est-il pourtant pas le premier aliment que l’on boit en naissant ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Cancer

Octobre rose : se concentrer davantage sur le dépistage du cancer du sein

La ligue veut pour cette édition 2017 retrouver le message initial, celui de la mobilisation …

Un seul commentaire

  1. En résumé le lait est utile uniquement les premières années de la vie et après c’est du superflu.
    On a bien compris que l’important c’est le commerce et l’inquiétude des producteurs !

Réagissez !