Accueil / Actualités / Le lait entier a deux vertus majeures jouant en sa faveur

Le lait entier a deux vertus majeures jouant en sa faveur

Le lait entier recèle, alors que le lait demi-écrémé est plébiscité par la majorité des jeunes mamans pour leurs enfants, de deux vertus essentielles, révélées par une étude canadienne : la première est d’être un rempart contre l’obésité infantile, et la seconde d’être d’une richesse en vitamine D, qui est devant celle de tout autre type de lait. Ce sont deux bonnes nouvelles pour une croissance réussie.

Lait

Le lait entier maintient les enfants qui le consomment avec un IMC compris entre 18 et 25 et éloigne ainsi le surpoids et pire encore l’obésité

Une étude canadienne, publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, tacle beaucoup de croyances erronées, concernant le lait entier. Selon les chercheurs du St. Michael’s Hospital (Toronto), les enfants qui boivent du lait de vache entier ont tendance à être plus maigres que ceux qui préfèrent le  lait écrémé ou demi-écrémé. Leur indice de masse corporelle (IMC ou « Body Mass Index » en anglais) serait en moyenne de 0,72 point inférieur aux autres enfants. Ceux qui consomment du lait entier ont donc trois fois moins de chances d’être en surpoids que les autres enfants (le surpoids survient au delà d’un IMC supérieur ou égal à 25). Le Dr Jonathon Maguire, pédiatre et directeur de cette étude, avoue pour l’instant, avec une noble modestie, manquer de pouvoir se justifier davantage, car étant à court d’arguments solides.

Le lait entier se révèle deux fois plus riche en vitamine D que ses deux concurrents également commercialisés (le lait demi-écrémé et le lait écrémé)

Et il y a une autre vertu, plus étayée scientifiquement, qui émane de de cette étude, au panel infantile très large, puisque réalisée sur pas moins de 2 745 enfants âgés d’un à six ans. Les chercheurs ont également eu l’intelligence de procéder à un prélèvement sanguin sur chacun d’entre eux. Il en ressort que les consommateurs réguliers de lait entier avaient un taux de vitamine D deux fois plus élevé que les autres. L’explication est très simple, par rapport au premier constat exposé plus haut : la vitamine D est soluble dans le gras et non dans l’eau, et c’est le lait entier qui décroche la palme calorique, comme nous allons, chiffres à l’appui, l’exposer plus bas.

A chaque lait correspond un bouchon de couleur différent (rouge pour le lait entier qui possède une richesse en matière grasse des plus élevées)

Dans les magasins de tout acabit, nous différencions aisément les laits entiers, demi-écrémés et écrémés grâce à un code couleur, appliqué sur leurs bouchons. Le rouge pour le lait entier, le bleu pour le demi-écrémé et le vert pour le lait écrémé. Ces trois catégories correspondent à la teneur en crème contenue dans le lait. Cette teneur peut s’élever à 3,6 grammes de matière grasse pour 100 millilitres de lait entier, de 1,5 grammes à 1,8 grammes de matières grasses pour 100 millilitres de lait demi-écrémé, et moins de 0,5 grammes de matière grasse pour 100 millilitres de lait écrémé. Les apparences sont, à l’intuition, trompeuses au possible, et le lait entier mérite pleinement sa réhabilitation.

Lait, Pixabay – artemtation

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Chirurgie

Compresses dans le ventre pendant 9 ans, une patiente surprend la toile

Une patiente a découvert lors d’examens médicaux que dans son ventre se trouvaient deux compresses …

Réagissez !