Accueil / Actualités / Lait maternel : les nombreux bienfaits pour les prématurés

Lait maternel : les nombreux bienfaits pour les prématurés

Le lait maternel permet de protéger les prématurés notamment d’une entérocolite qui touche près de 5 % des bébés qui ne naissent pas à terme.

Un prématuré
Un prématuré

Le lait maternel a une valeur très importante et qui est parfois sous-estimée. Des chercheurs qui ont étudié des souris ont pu constater qu’une protection contre une maladie intestinale caractérisée comme grave pouvait être référencée grâce à l’allaitement. Il s’agit de l’entérocolite qui attaque les tissus de l’intestin et qui entache sa croissance. Il faut savoir que cet avantage chez les prématurés n’est pas le seul, car cette alimentation a de nombreux points positifs parfois méconnus.

Les avantages du lait maternel contre les maladies

Le lait maternel peut empêcher le développement d’une maladie intestinale mortelle, mais il est également plus facile à digérer, la tolérance est donc optimisée. Le prématuré aura ainsi la capacité de bénéficier d’une digestion des graisses facilitée et il faut savoir que ces dernières représentent une source d’énergie primordiale. En effet, c’est grâce à elles que l’enfant qui n’est pas né à terme pourra grossir et grandir. En parallèle, l’allaitement a des bienfaits protecteurs comme c’est le cas pour cette entérocolite qui touche environ 3 voire 5 % des bébés selon les chercheurs de l’Université de Baltimore aux États-Unis à l’origine de cette découverte.

L’allaitement permet de limiter les infections

Le lait maternel combat ainsi les infections et il fournit les défenses nécessaires aux prématurés pour qu’ils puissent se défendre. L’allaitement permet ainsi de renforcer le système immunitaire tout en bloquant certaines protéines qui peuvent s’avérer néfastes comme c’est le cas pour la TLR4 qui a un rôle dans l’inflammation de l’intestin de l’enfant. Ce dernier aura également des anticorps qui proviennent du lait maternel qui est composé selon des chercheurs d’enzymes, des hormones et des facteurs de croissance. Il ne faut pas hésiter à allaiter un bébé notamment s’il est prématuré. Dans tous les cas, le lait maternel est bénéfique même pendant quelques semaines.

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Une punaise de lit

CHU de Nantes : des punaises de lit s’invitent aux urgences

Le CHU de Nantes, plus précisément son service des urgences, a été la proie d’une …

Réagissez !