Accueil / Actualités / Laits végétaux : peut-on réellement nourrir un enfant ? Un bébé de 18 mois est décédé après avoir été alimenté avec ce genre de produits

Laits végétaux : peut-on réellement nourrir un enfant ? Un bébé de 18 mois est décédé après avoir été alimenté avec ce genre de produits

Lait de soja, de riz, d’amande, ils ont envahi les rayons de nos supermarchés depuis quelques années. Ils se substituent au lait de vache traditionnel, pourtant, ils peuvent se révéler être dangereux pour la santé, surtout pour les enfants. Selon plusieurs études, leur consommation entraînerait des carences importantes. Cela peut devenir une maltraitance nutritionnelle en ce qui concerne l’alimentation des enfants avec ces laits végétaux. Les parents ne deviennent-ils pas des victimes d’idées complètement farfelues impliquant que le lait de vache est mauvais pour la santé ?

Du lait pour bébé

Les laits végétaux ont-ils des avantages par rapport à ceux d’origine animale ?

La consommation de ces laits de substitution veut s’apparenter à une certaine idéologie. Pourtant, ils peuvent être responsables de carences, notamment en fer, en calcium. Les jus de riz sont pauvres en protéines, les enfants qui boivent ces laits n’ont pas les éléments nutritionnels à leur bon développement. Le lait le plus adapté à l’enfant en bas âge, c’est le lait de la mère en priorité, si elle ne choisit pas l’allaitement, il faut alors opter pour un lait infantile conforme à la réglementation, il en existe de nombreux en pharmacie, en grande surface. Les laits végétaux, de vache, de brebis sont à proscrire chez un bébé. En 2014, un enfant de 18 mois est mort, il ne pesait que 4,3 kilos, un poids très inférieur à une courbe de croissance normale.

Les laits végétaux ne contiennent pas les lipides, les protéines et le calcium nécessaires au développement d’un enfant

La société française de nutrition clinique, métabolique a communiqué en septembre 2015 que ces laits végétaux étaient comme une maltraitance nutritionnelle. Les parents de cet enfant de 18 mois sont végétariens, ils sont propriétaires d’un magasin biologique. Ils ont donc tout naturellement opté pour une alimentation non traditionnelle, l’enfant a été nourri avec des laits végétaux de ses 3 à 7 mois. Voyant que leur enfant présentait un état de santé assez précaire, ils ont consulté un médecin homéopathe en juin 2014. L’enfant était mal en point, un transport aux urgences a été décidé mais malheureusement, il est décédé avant d’arriver à l’hôpital. L’autopsie a démontré qu’il était mort de déshydratation, de malnutrition. Il est important de rappeler que durant la première année de vie, un enfant doit multiplier par trois son poids de naissance.

Du lait pour bébé, Pixabay – ManuelPacheco

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Crédit

Les séropositifs accèdent plus facilement aux crédits désormais

Que ce soit pour un crédit professionnel ou un dossier lié à la consommation, les …

Réagissez !