Accueil / Actualités / L’alcool et le cannabis attirent dangereusement les bons élèves

L’alcool et le cannabis attirent dangereusement les bons élèves

La consommation de tabac, d’alcool et de cannabis est souvent observée chez les adolescents. Une étude s’est intéressée au lien existant entre la performance scolaire et les produits addictifs. Les élèves les plus doués seraient susceptibles de moins fumer que leurs camarades moins fans de l’enseignement mais ils seraient davantage attirés vers d’autres produits tout aussi nocifs. Les chercheurs de la Medical School de Londres au Royaume Uni se sont penchés sur le sujet, c’est d’ailleurs la première fois qu’une étude sur ce potentiel lien est traité. Les mauvaises habitudes prises à l’adolescence persisteraient à l’âge adulte.

Le cannabis

Le cannabis est privilégié par les élèves doués au même titre que l’alcool

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue médicale BMJ. Les scientifiques ont utilisé les données de plus de 6000 participants de 11 à 20 ans. Le bilan démontre que la performance scolaire à été évaluée via un test national comprenant des mathématiques, des sciences de l’anglais. Le cannabis serait plus consommé chez les élèves les plus doués entre 13, 17 ans, ils sont plus de 25% à en fumer occasionnellement, 53% à s’y adonner de façon régulière. La tendance persiste vers 18 et 20 ans. Pour les chercheurs, l’explication est sans doute expliqué par un intérêt plus accru afin de tester de nouvelles expériences, le fait de baigner dans un  milieu familial où l’alcool reste très accessible aggrave la situation.

Les substances addictives, tout particulièrement l’alcool, le tabac, le cannabis sont régulièrement observées chez les adolescents malgré les nombreuses campagnes de prévention. L’adolescence reste une période de grande vulnérabilité, le changement psychologique, physique accélère le besoin de rechercher autre chose, de contrer les règles établies, c’est aussi, une période de curiosité, de prise de risque, de défis en tout genre parfois dangereux. Les adolescents se révèlent être peu sensibles vis-à-vis des mises en garde car ils ne perçoivent que très peu l’effet nocif à long terme, en vérité cela ne les concerne pas. La plupart des travaux sur le sujet montrent que la première expérience avec des substances psychoactives peut influencer l’évolution de la consommation, favorisant ainsi la dépendance.

En France, l’ivresse est souvent expérimentée dès le collège

Les filles sont de plus en plus enclin à s’adonner à la consommation d’alcool. Le tabac, plus de deux jeunes sur trois de 17 ans ont déjà fumé, outre la dépendance, il entraîne des conséquences à long terme. Le cannabis est des premier produit illicite consommé à l’adolescence. Il peut à long terme avoir des effets qui peuvent altérer les résultats scolaires, les relations sociales, il peut déclencher des troubles dépressifs, anxieux. La prévention et le dialogue restent des interventions qu’il faut mettre en place le plus tôt possible afin de ne pas laisser s’installer les comportements risqués.

Le cannabis, Pixabay – beofonemind

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Piscine

Noyades : chaque année plus de 500.000 Français perdent la vie, plus d’une personne sur sept ne saurait pas nager !

Ce sont les résultats d’une étude publiée en ce début de semaine dans le bulletin …

Réagissez !