LOADING

Type to search

L’alimentation chez la plupart des Français révèle des conduites à risque

5 mois ago
Share

Une enquête baptisée INCA 3 porte sur l’évolution des modes de consommations des Français en 2014-2015 ainsi que sur les conduites à adopter afin de prévenir les comportements favorisant la mauvaise santé, l’inactivité, l’embonpoint. Cette nouvelle étude a rassemblé un certain nombre de personnes, plus de 150 questions leur ont été posées afin de recueillir leurs habitudes alimentaires.

Alimentation

Malgré une prise de conscience ces dernières années sur se nourrir mieux, il demeure pourtant que les mauvaises habitudes restent très ancrées dans les familles

Les Français se veulent soucieux de ce qu’on leur sert dans l’assiette, bien manger reste important mais parfois c’est en contradiction avec la réalité. Notre alimentation a évolué au cours de ces dernières décennies, les conservateurs, les colorants, les additifs reflètent le mal de notre siècle, une course effrénée vers la rentabilité au détriment souvent de notre capital santé. Afin de limiter les risques, il est essentiel de suivre quelques conseils très élémentaires. Des efforts doivent être mis en place comme le démontre l’étude, améliorer son alimentation d’un point de vue nutritionnel, la réduction de l’inactivité, la promotion du sport.

Selon l’ANSES, 13% des enfants, des adolescents sont en surpoids ainsi que 34% des adultes, l’obésité est également un vrai problème de santé publique

Les Français désirent mieux se nourrir mais paradoxalement ils continuent les mauvaises habitudes, les produits industriels restent plébiscités par un grand nombre d’individus. Au vu des résultats de l’étude, on peut s’apercevoir que la consommation de denrées animales crues est en hausse, les dépassements des dates de limite plus fréquentes. Afin de limiter les ennuis de santé, il est conseillé de placer le poisson au frais très rapidement dans une assiette propre avec un film alimentaire, la viande hachée doit être consommée dans les 12 heures qui suivent l’achat. Le mode de vie sédentaire est également en hausse, le temps passé devant les écrans a augmenté de plus de 20 minutes en moyenne chez les enfants. Les adultes âgés de 65 à 79 ans consomment plus d’aliments fait maison. L’ANSES précise que dans les zones rurales, la charcuterie, les légumes, le fromage sont appréciés quant aux habitants des grandes villes, le chocolat, les jus de fruit, les confiseries se retrouvent plus facilement dans les caddies. La promotion de l’activité physique doit être une priorité, il faut aussi améliorer les sources d’informations.

Alimentation, Pixabay – congerdesign

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *