Accueil / Actualités / L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski l’hiver. L’allergie se manifeste le plus souvent sous la forme de petits boutons rouges qui démangent fortement. On les retrouve essentiellement sur le dos des mains, le décolleté, les bras. Elle touche autant les femmes que les hommes. Elle apparaît environ 12 à 24 heures après l’exposition au soleil.

Soleil

Le soleil, personne ne peut résister à ses rayons réconfortants qui engendrent des désagréments si l’on en abuse

Une allergie au soleil est une réaction du système immunitaire qui est causée par la sensibilité due à la lumière. Vous avez peut être vu apparaître sur votre peau dès les premières expositions des petits boutons rouges, il s’agit le plus souvent d’une allergie, le terme médical est Lucite. Il existe plusieurs types d’allergie, elles ne se traitent pas de la même façon, elles sont plus ou moins sérieuses. La Lucite estivale reste bénigne, c’est l’allergie la plus commune, elle touche plus de 20% de la population plus particulièrement des femmes entre 15 et 20 ans. Quelque soit l’allergie au soleil dont vous souffrez, il faut se protéger efficacement, une crème indice 50 est recommandée et il est nécessaire de renouveler l’application toutes les deux heures, éviter les expositions entre 12/16 heures.

Ne tomber pas dans le piège, l’écran total n’existe pas, aucune crème n’a ce pouvoir

Le soleil est tellement apprécié durant les vacances, mais les dangers à long terme sont désormais bien connus. La vigilance reste le seul moyen de se protéger de ses rayons. Les allergies existent, c’est un phénomène peu connu pourtant il affecte de nombreuses personnes, les femmes à la peau claire y sont plus sujettes. Les symptômes, la plupart du temps disparaissent au bout de quelques jours après l’arrêt de l’exposition pourtant quelque fois la prescription d’antihistaminiques ou de cortisone se révèle être nécessaire pour soulager le patient. Il faut rappeler que les séances d’UV ne préparent pas la peau au soleil, elles sont même dangereuses pour la santé. Il faut savoir se montrer vigilant, le soleil peut être un ami mais parfois il devient notre ennemi !

Soleil, Pixabay – Finnglas

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Seniors

Canada : unis par le mariage depuis 75 ans, ils s’éteignent à quelques heures d’intervalle

C’est une histoire d’amour, inaugurée durant la Seconde Guerre mondiale, qui aura duré pas moins …

Réagissez !