LOADING

Type to search

L’année 2014 a été chaude, un fait inédit depuis 134 ans

3 années ago
Share

L’année 2014 a été la plus chaude depuis 134 ans. Ce fait ne s’était pas produit depuis 1880. Cela illustre le réchauffement de la Terre.

Soleil

Soleil

L’année 2014 restera dans les annales et elle est susceptible d’être considérée comme un point de repère par rapport au futur. Les belles journées ont été référencées bien avant l’été et elles se sont prolongées au cours de l’automne. Durant cette saison, les Français ont parfois eu l’impression qu’ils se trouvaient au printemps. Quelques arbres ont commencé à bourgeonner, ce qui a donné des sueurs froides à certains cultivateurs. En ce qui concerne l’hiver, il n’a pas été très froid et la neige a été largement en retard dans les stations.

Une année 2014 très chaude et surtout inquiétante

L’année 2014 a donc été la plus chaude et cette augmentation des températures n’avait pas été référencée depuis 134 ans. Cela pose un véritable problème, car ce record illustre parfaitement le réchauffement climatique que subit la Terre. Il ne faudrait pas que le phénomène continu sur cette voie, car une hausse du mercure pourrait avoir des conséquences désastreuses sur le futur. En effet, si les experts observent une hausse de 2 degrés, cela pourrait engendrer des catastrophes notamment au niveau des zones côtières où plusieurs villes seraient susceptibles de disparaitre.

L’année 2014 illustre la hausse des températures

L’année 2014 est donc la plus chaude et elle représente une source d’inquiétudes, car un tel constat est synonyme d’une fonte accélérée des glaces qui entraîne une montée du niveau des océans et des mers. Depuis 1880, les scientifiques n’avaient jamais relevé de telles températures, ils espèrent que les humains prendront leur responsabilité avant que cela soit trop tard. En effet, les Hommes sont responsables de ce réchauffement notamment à cause de leur impact sur l’environnement et de la hausse du gaz à effet de serre et du dioxyde de carbone. Il faudra par conséquent, une intervention rapide et efficace pour que la hausse des températures n’atteigne pas 4.8 degrés en 2100.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *