LOADING

Type to search

L’année 2015 a été de loin la plus chaude sur la Terre selon les statistiques

2 années ago
Share

La nouvelle vient de tomber, mais en réalité ce n’est pas vraiment une information, tout le monde se doutait au vu des températures de cette fin d’automne, de cet été et de ce début d’hiver que quelque chose n’était pas vraiment habituelle. L’agence Américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a publié ces résultats mercredi, pour ce qui concerne plus particulièrement la France, 2015 est la troisième année la plus chaude depuis les années 1900. Que faut-il tirer de ces conclusions, les saisons vont-elles être à long terme bouleversées au point de chambouler les habitudes des Français ?

Les températures en France pour les maximales ont été en moyenne de 18,4°C et 8,7°C, pour les minimales, 1°C au-dessus de la normale et pour ce qui concerne l’Europe, 2015 est la 2e année la plus chaude et la première à l’échelle mondiale. Si l’on regarde de plus près le mois de décembre 2015, les températures ont été plus qu’inhabituelles, dans certaines régions du sud, la population se baignait et profitait des avantages de la plage. Ce mois de décembre a été le plus chaud depuis 136 ans et si l’on prend en compte tous les mois de l’année 2015, dix mois sur dix ont battu des records de températures.

Un dérèglement des températures pour l’année 2015

Les températures hors du commun n’ont pas été observées qu’en France, en Europe, dans le monde entier, la population a pu constater à un certain dérèglement, des records de chaleur ont envahi l’Amérique centrale, l’Amérique du Sud ainsi que l’ouest de l’Asie et certaines portions de la Sibérie et dans plusieurs parties de l’Arctique. On peut s’apercevoir que les températures enregistrées sur la planète au mois de décembre concernent quasiment le monde.

EL NIÑO est le fautif dans cette affaire d’année la plus chaude

L’augmentation des températures constatées en 2015 est due en partie à EL NIÑO, ce phénomène a des répercussions dans le monde entier, les scientifiques tiennent à rappeler que les activités de l’homme sont le principal facteur à l’origine de cette transformation des températures des saisons. EL NIÑO devrait persister jusqu’au printemps 2016.

Chaleur, Pixabay – Peyesces

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *