Accueil / Actualités / L’apnée du sommeil peut multiplier les risques d’hypertension artérielle, de diabète, les sujets jeunes sont aussi concernés

L’apnée du sommeil peut multiplier les risques d’hypertension artérielle, de diabète, les sujets jeunes sont aussi concernés

Ce sont les résultats d’une nouvelle étude américaine publiés en ce début de semaine, cela ne concernerait pas que les syndromes sévères mais aussi les cas les plus modérés. L’apnée du sommeil concerne plus de 10 à 15% des Français, plus de trente millions de personnes aux USA. Lorsque le nombre se situe entre 5 et 15 le syndrome est considéré minime, entre 15 et 20  modéré, supérieur à 30 sévère.

Sommeil

L’apnée du sommeil se caractérise par des pauses respiratoires qui peuvent durer plusieurs secondes, elles peuvent se répéter de nombreuses fois au cours de la nuit

Ces privations d’oxygène ont des répercussions sur le cerveau, le cœur, les vaisseaux. Le sommeil est perturbé sans que le sujet en ait forcément conscience. Ce syndrome peut très vite détériorer la qualité de vie, une somnolence accrue, un risque d’accident de la route est avéré, l’altération de l’humeur, la dépression, les troubles sexuels. L’apnée du sommeil est aggravée par la surcharge pondérale. Les risques de développer une maladie cardiovasculaire sont multipliés par 5 chez une personne qui souffre d’apnée du sommeil. La baisse du taux d’oxygène dans le sang observé au cours de ce syndrome oblige le cœur à fournir un effort plus important. De nombreuses personnes atteintes de cette pathologie se voient proposer un appareil mais cela reste contraignant, les sujets négligent de le mettre, le bénéfice est alors moindre.

L’apnée du sommeil est à prendre au sérieux, les conséquences peuvent s’avérer être graves si elle n’est pas traitée précocement

Les chercheurs de la Pennsylvanie State University ont suivi plus de 1741 patients sur une période de dix ans. Ils ont observé que ce syndrome était associé à un risque multiplié par 4 de développer une hypertension artérielle, par 3 dans l’évolution d’un diabète seulement dans le cas d’un syndrome modéré. Les sujets jeunes sont également concernés, d’où l’importance d’un dépistage le plus tôt possible afin d’éviter les complications. L’apnée du sommeil est aussi un trouble fréquent chez les seniors, des chercheurs américains ont trouvé un lien entre ce syndrome et les premiers signes de déclin cognitif. Selon ces scientifiques, il est encore trop tôt pour affirmer qu’un traitement contre l’apnée du sommeil pourrait retarder  l’apparition de ces troubles. Le diagnostic repose essentiellement sur l’examen de référence la Polysomnographie, il consiste à enregistrer en continu l’ensemble des paramètres impliquant les états de sommeil, de réveil.

Sommeil, Pixabay – Olichel

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Soleil

L’allergie au soleil ou lucite estivale est plus fréquente qu’on ne le croit

Cette manifestation cutanée touche autant à la plage l’été que sur les pistes de ski …

Réagissez !