Accueil / Actualités / Le Bisphénol A de nouveau sur la sellette !

Le Bisphénol A de nouveau sur la sellette !

Depuis les années 2011, le bisphénol A est interdit en ce qui concerne la fabrication des biberons au sein de l’Union européenne, la France a voulu aller plus loin, des mesures plus strictes ont été mises en place dès 2015 en supprimant le bisphénol A de toutes les boites et bouteilles qui sont utilisées pour la consommation alimentaire. Une nouvelle étude française démontrerait que le bisphénol A aurait un risque supplémentaire pour le développement du diabète de type 2 chez les personnes présentant un surpoids important.

Le bisphénol A est un perturbateur endocrinien, tout le monde est au courant, mais malheureusement il est encore présent dans notre environnement, plus de trois millions de tonnes de bisphénol A sont fabriquées dans le monde chaque année, il est même présent dans de nombreux tickets de caisse, des reçus de cartes de crédit, il est également à l’intérieur des canettes et de certaines boites de conserve. La contamination humaine se fait principalement par ingestion, mais un passage par les voies respiratoires et la peau est tout à fait possible. La précaution première, c’est d’éloigner tout particulièrement les femmes qui désirent avoir un enfant et les nourrissons de ce poison.

Le Bisphénol A n’est plus le bienvenu dans les contenants alimentaires

Un colloque a eu lieu dans la capitale le 20 et 21 janvier, il était organisé par l’agence française de sécurité alimentaire et sanitaire (ANSE). Les scientifiques présents ont demandé avec preuve à l’appui que le bisphénol A soit dorénavant complètement bannis de tous les contenants alimentaires. La liste des méfaits du bisphénol A ne cesse d’augmenter au fil des mois, mais sa maniabilité, sa résistance et son prix très peu cher en font un produit très prisé par les fabricants. Le discours du professeur représentant de l’université Paris Diderot est pourtant parfaitement clair, le bisphénol A doit absolument être classé comme perturbateur endocrinien selon une source de Pourquoi Docteur.

Le danger est réel face au Bisphénol A

Dans des études antérieures, le bisphénol S qui vient en remplacement du A serait aussi dangereux que son petit frère. Le bisphénol A fait depuis longtemps l’objet de nombreuses études et autant de controverses, les preuves s’accumulent à son égard en dénonçant sa toxicité et pourtant il est toujours utilisé, pourquoi employer le bisphénol A si vraiment il est dangereux pour la santé ?

Bouteille en plastique, Pixabay – Hans

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Culturisme

Une prise de protéine a entraîné le décès d’une mère de famille adepte du culturisme

Une jeune maman âgée de 26 ans a succombé à une trop forte consommation de …

Un seul commentaire

  1. il n’ y a pas que le bisphénol comme perturbatur endocrinien : Des substances chimiques utilisées très couramment (dans les détergents, matières plastiques, cosmétiques, textiles, peintures, colles, conservateurs, pesticides, emballages …) ont des effets néfastes sur le système hormonal, en perturbant le bon fonctionnement des glandes endocrines.
    Il y a un risque environnemental diffus pour toute la population, mais les caractéristiques de l’exposition professionnelle (dose, fréquence et durée) induisent des risques largement majorés pour certains métiers en contact avec des médicaments, solvants, pesticides, métaux dans les industries chimiques, pharmaceutiques, cosmétiques, plasturgiques, … et dans le secteur agricole.
    source : La prévention des risques des perturbateurs endocriniens : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=507

Réagissez !