Diabète

Le diabète et le Ramadan sont compatibles, voici comment jeûner

Le Ramadan a débuté ce dimanche 5 mai et devrait se poursuivre jusqu’au 4 juin prochain. Il est donc important pour toutes les personnes atteintes de diabète de consulter leur médecin traitant afin qu’il puisse mettre en place un traitement oral ou insulinique adapté pour le jeûne. Les femmes enceintes ou allaitantes, les malades, les enfants sont naturellement dispensés de Ramadan, mais de nombreux médecins s’inquiètent du sort des diabétiques face au jeûne.

L’hypoglycémie au cours de la journée

C’est sans aucun doute le risque majeur pour tous les diabétiques. Pour le Ramadan, l’alimentation et l’hydratation sont de nouveau autorisées au coucher du soleil. Il est très important de ne pas tomber dans l’excès de nourriture. La surcharge d’aliments peut entraîner l’hyperglycémie (glycémie trop haute). Les spécialistes recommandent une alimentation équilibrée répartie en deux ou trois collations et pour le dernier repas, pensez aux vitamines et aux minéraux. Pour faire le plein d’énergie, des sucres lents comme le riz, les pâtes, la semoule sont conseillés. Ne pas oublier la viande, les oeufs, le poisson, le fromage, les légumes, les fruits. Privilégiez les aliments aqueux, ils sont gorgés d’eau, pamplemousse, pastèque, melon, endive, concombre. N’abusez pas de pâtisseries, elles ne combleront pas la faim et feront grimper votre glycémie. Quant aux épices, ayez la main légère.

Une période sacrée

Durant le Ramadan, les rythmes et les habitudes changent. L’alternance entre abstinence et excès de nourriture peut perturber l’organisme. Cette année, le Ramadan se déroule du 5 mai au mardi 4 juin. Durant cette période, les croyants s’abstiennent de manger, de boire jusqu’au coucher du soleil, mais aussi d’avoir des relations sexuelles, de porter du maquillage, de proférer des injures, de faire de faux témoignages, d’avoir des propos obscènes. Globalement faire la sieste, se reposer dès que l’on peut, ne pas s’exposer au soleil, limiter les efforts physiques sont des pratiques à respecter afin de rester en bonne santé durant ce jeûne. Il est essentiel pour les diabétiques qui suivent le Ramadan de consulter leur médecin afin d’éviter tout problème de santé supplémentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *