Accueil / Actualités / Le symbole « Peace for Paris » a été repris plus de 150.000 fois

Le symbole « Peace for Paris » a été repris plus de 150.000 fois

Ce coup de crayon est sans aucun doute le plus relayé depuis les évènements dramatiques de ce week-end où la France a basculé en quelques heures dans l’horreur et l’insoutenable. Qui se cache derrière ce symbole qui a fait le tour du monde et qui a été repris de multitudes fois sur les réseaux sociaux ? Cette tour Eiffel en deuil mêlée au signe de la paix montre bien la solidarité qui s’est emparée de notre pays meurtri.

La France avait connu en début d’année déjà un symbole tout aussi fort, après les attentats de Charlie Hebdo, la petite phrase, « je suis Charlie » avait été reprise par tous ceux qui voulaient montrer leur solidarité et depuis samedi matin le « Peace for Paris » a fait le tour des réseaux sociaux, il s’est également retrouvé au milieu de foules dans le monde entier. Ce coup de crayon a été réalisé par un graphiste français âgé de 32 ans, Jean Julien, lorsqu’il écoute la radio, il apprend comme des millions de Français avec stupeur et effroi ce qui vient d’arriver au Bataclan, il vit actuellement en Angleterre, mais sa patrie d’origine, c’est la France, il dessine la Tour Eiffel en deuil avec le symbole de la paix, il reprend ce que ressent notre pays au lendemain de ces attentats terroristes meurtriers.

Le dessin Peace for Paris est l’oeuvre de Jean Julien

Le graphiste a publié sur son compte Twitter ce dessin à l’encre noire et immédiatement il a été repris plus de 150.000 fois. De nombreuses personnalités ont relié ce dessin via les réseaux sociaux et il s’est emparé de la foule. Le magazine « Télérama » a interviewé Jean Julien et il a déclaré que le dessin était le résultat de l’observation, de la tendresse et qu’il l’avait réalisé spontanément et qu’à travers ce symbole il voulait « être utile aux gens ». Pour lui, la Tour Eiffel avec le signe de la paix devenait comme une évidence a-t-il déclaré également sur Twitter, il a aussi précisé que « l’image appartenait à tout le monde ».

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Alcool

Le binge-drinking bouleverse le cerveau, même au repos, des jeunes s’y adonnant

Une hyper-alcoolisation, qualifiée de binge-drinking (dans notre langue de Molière, nous disons aussi « biture express » …

Réagissez !