Comme toutes les religions, l’Islam impose certaines règles à ses fidèles. Parmi elles, on retrouve les règles en rapport avec les finances. Celles-ci peuvent pousser à penser que l’islam est contre le trading, mais qu’en est-il en réalité ? Vous pourrez en savoir plus dans la suite.

Le trading est-il haram ou halal ?

Le trading tel qu’il se présente aujourd’hui dans sa version classique n’est pas vraiment adapté aux personnes de confession musulmane. Son fonctionnement va à l’encontre de certaines lois établies par la foi islamique.

Pour cette raison, les musulmans pratiquants sont nombreux à se fermer d’office à la possibilité de faire du trading. On peut donc dire que d’une certaine manière, le trading en ligne est haram, c’est-à-dire interdit par l’Islam.

Pour rendre cette activité accessible à tous, le trading islamique a été créé. C’est une nouvelle version du trading qui prend en compte les interdictions de l’Islam dans le domaine des finances. Grâce à cette innovation, le trading peut désormais devenir halal et peut être pratiqué par tous les musulmans.

Dans quelles conditions le trading peut-il devenir totalement halal ?

Pour que le trading soit totalement halal, les transactions doivent respecter quelques principes. Tout d’abord, il faut exclure le paiement des intérêts. En effet, selon l’Islam, il est interdit de payer des intérêts sur un emprunt ou d’en recevoir sur un prêt. Ces intérêts sont appelés riba et sont formellement interdit par la loi islamique.

Il s’agirait d’une procédure qui conduit à l’enrichissement des plus riches et à l’appauvrissement des plus pauvres. Ainsi, pour qu’un musulman puisse faire du trading, on doit supprimer le paiement de ces intérêts.

Le second principe à respecter est le partage équitable des risques sur les transactions financières. Il est vrai qu’à priori, la plupart des transactions dans le trading impliquent le même risque pour l’acheteur et pour le vendeur. Toutefois, pour certaines transactions, l’une des deux parties est beaucoup plus exposée à subir des pertes importantes, tandis que l’autre est à l’abri. Ce type de transaction est formellement interdit dans l’Islam.

Par ailleurs, concernant le niveau de risque que présente certains instruments ou produits financiers, les investisseurs musulmans doivent être plus vigilants. En effet, pour être en accord avec l’islam, il faut éviter à tout prix les instruments trop volatiles.

Pour finir, la négociation de futures est interdite dans l’Islam. Selon les lois établies dans cette religion, les instruments ou produits négociés doivent être livrés rapidement, dès leur achat.

Le compte trading islamique : que savoir ?

Dans le but de rendre le trading accessible aux musulmans, un nouveau type de compte de trading a été créé. Il s’agit du compte trading islamique. En réalité il s’agit d’un compte de trading standard, à la différence que les frais swap sont exclus. Ceux-ci, tout comme les intérêts, sont interdits par l’Islam.

Pour résumer, le trading en ligne peut tout à fait être conforme à l’Islam. Il suffit de respecter les règles financières en vigueur selon cette religion.