L’EFS lance sa nouvelle campagne baptisée #MissingType une semaine avant la JMDS

Sur le web, les réseaux sociaux, et les grands médias nationaux en radio, télévision, presse et cinéma, la JMDS (Journée Mondiale des Donneurs de Sang dont la date officielle est fixée au 14 juin cette année) est déjà à l’honneur à partir d’aujourd’hui. Ce dispositif de campagne permet cette année de relayer une ambitieuse et ludique initiative : c’est l’opération #MissingType, à travers laquelle l’EFS convie des partenaires décidés à se prêter au jeu suivant : faire disparaître les lettres A, B, O (désignant les trois groupes sanguins) de leur comptes Facebook et Twitter, de leur logo et de leur site internet. Les particuliers sont conviés à y participer.

Don

L’EFS (Etablissement Français du Sang) a une forte visibilité médiatique mais cherche à capter toujours plus de donneurs notamment les jeunes qui boudent l’usage de leur « pouvoir »

Après le clin d’œil très réussi à la campagne présidentielle pour rappeler l’importance des groupes sanguins (il est bon de savoir qui peut donner et à qui), l’EFS continue à renforcer sa présence sur la scène médiatique (radios, chaînes de télévision et journaux) afin de promouvoir le don de sang. Avec un habile mélange de pédagogie alliée à des messages coups de poing, le but recherché est de mobiliser un maximum de personnes avec notamment la volonté affirmée de capter un public, quelque peu déserteur, à savoir les jeunes, autour de la notion, à la fois vitale et aussi altruiste, que constitue le don de sang qui est un don de soi pour autrui. L’EFS va jusqu’à employer le mot « pouvoir » bien plus fort que « donner ».

L’opération #MissingType constitue une vraie grande première ambitieuse et précède même la JMDS du 14 juin : une rubrique spéciale indique où partager son « pouvoir » sur le site de l’EFS

La communication sera axée notamment en radio avec deux chroniques dédiées au don de sang, dans l’émission « LovinFun » animée par le Doc sur Fun Radio et celle de Michel Cymes sur RTL. Pour citer précisément l’EFS : « Donner son sang est un acte citoyen, de partage et de solidarité. L’opération #MissingType est inédite en France partagez votre pouvoir, parlez-en autour de vous ! ». 10 000 dons de sang se révèlent nécessaires en France. Ils permettent de soigner un million de malades par an. Les poches manquent encore souvent à l’appel : l’EFS est toujours en proie aux affres d’une pénurie. Où donner sur le site de l’EFS liste les points précieux de collecte où vous pourrez partager votre « pouvoir » magique.

Don, Pixabay

A propos Eric Françonnet

Essayez à nouveau

Médecine

L’incontinence urinaire touche plus de 2,6 millions de femmes de plus de 65 ans

Les femmes sont plus touchées que les hommes par les fuites urinaires. Cette inégalité s’explique …

3 commentaires

  1. Paul-André PERRIN

    La JMDS n’a pas lieu *cette année* le 14 juin. Elle a *toujours* lieu le 14 juin. Non, non, pas parce que c’est ma date de naissance ! Mais parce que c’est la date de naissance de Karl Landsteiner, le premier « découvreur » des groupes sanguins du système ABO.

  2. Il existe en fait 8 groupes sanguins dans le système ABO Rhésus. 1) A Rhésus Positif 2) A Rhésus Négatif 3) B Rhésus Positif 4) B Rhésus Négatif 5) AB Rhésus Positif 6) AB Rhésus Négatif 7) O Rhésus Positif et 8) O Rhésus Négatif. Un troisième test Kell (K) détermine la présence ou l’absence d’un certain marqueur à la surface des globules rouges.
    Selon Thierry Peyrard de l’Institut National de Transfusion Sanguine (ITNS) il existe 352 groupes sanguins.
    Il est aberrant de dire qu’il n’existe que 3 groupes sanguins.

    • Paul-André PERRIN

      Il n’existe pas de système « ABO Rhésus ». Il y a le système ABO, et le système Rh. Il n’existe que 3 antigènes, dans le système ABO : A, B, et O. Donnant la possibilité de 4 groupes sanguins (*dans le système ABO*) : A, B, AB, O. Il doit en effet exister quelque 352 (s’il le dit, c’est sûrement vrai) antigènes de groupes sanguins, c’est à dire des marqueurs du globule rouge, héréditairement transmis. Mais en gros il doit exister une vingtaine, peut être une trentaine de *groupes*, chacun contenant plusieurs antigènes. par exemple, il y en a une trentaine dans le système Rh (le fameux « rhésus » qui a la vie dure, même s’il repose sur une erreur…), celui qui nous fait « rhésus » + ou « rhésus » – n’étant que le premier, Rh1 (anciennement dénommé D) .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *