electricite-moins-chere-en-france

L’électricité, moins chère en France qu’en Europe

Le pays à la baguette fait partie des pays dont le prix moyen de l’électricité au kWh est en dessous de la moyenne européenne.

En 2018 le prix moyen de l’électricité pour les particuliers en France était de 0,180€ TTC/kWh, inférieur à l’Europe qui affichait une moyenne de 0,211€ TTC. Néanmoins si les Français disposent de cet avantage, le pays n’est pas pour autant le moins cher des pays membres de L’UE (17ème place), nous voyons par exemple la Bulgarie à 0,101€ TTC/kWh. A contrario nos voisins allemands pour 0,300€ TTC/kWh ou le Danemark pour 0,312€ TTC/kWh.

Ces tarifs sont proches de ceux présentés aux entreprises avec 0,089 € HT/kWh en France en 2018, et une moyenne pour l’Union Européenne de 0,181 € HT/kWh. Il n’y a pas de doute, l’électricité moins chère se trouve en France entre autres !

Le prix de l’électricité ne cesse de grimper

En effet, le prix de l’électricité en France grimpe d’année en année. Les raisons de cette hausse sont multiples, mais compréhensibles quant au climat actuel d’évolution de notre société. L’investissement dans les centrales nucléaires (opération grand carénage) produisant tout de même 75% de l’électricité du territoire, visant à allonger la durée de vie de ces centrales et à les sécuriser davantage (ASN). Également, le développement des énergies vertes, avec les éoliennes et les panneaux solaires. La taxe CSPE ayant augmenté de 450% depuis les années 2000 pour investir dans ces nouvelles technologies. D’autre part l’amélioration de l’acheminement et de la qualité du réseau géré par la TURP.

Toutes ces dépenses représentant des centaines de milliards d’euros expliquent donc la hausse.

Quelle augmentation du kWh pour l’Europe par rapport à la France ?

Les nouvelles normes imposées par l’UE imposent aux pays de revoir leur installation pour avancer vers une voie plus respectueuse pour l’environnement avec les énergies vertes. Donc, comme la France, les pays membres vont voir le prix pour les utilisateurs grimper d’année en année. Bien sûr le politique du pays joue un grand rôle dans cette histoire, par exemple l’Allemagne qui a investi depuis les années 2000 dans l’énergie verte. Comme un coup d’avance par rapport aux normes actuellement exigées par l’UE.

Malgré tout, nous remarquons que les pays qui n’ont pas libéralisé l’énergie ont des tarifs bien inférieurs aux autres nations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *