Accueil / Actualités / Lèpre : malgré la lutte, la maladie est toujours d’actualité

Lèpre : malgré la lutte, la maladie est toujours d’actualité

La mobilisation ne doit pas se relâcher, à l’occasion de la collecte de la journée mondiale des lépreux qui est traditionnellement organisée le dernier week-end de janvier, tous les dons sont les bienvenus pour qu’enfin un jour prochain, cette maladie de la misère et des guerres soit éradiquée de la surface de la planète. Ce fléau d’hier est aussi un fléau d’aujourd’hui et les associations relancent les collectes pour combattre la lèpre qui est encore malheureusement présente dans plus d’une centaine de pays.

La lèpre touche dans le monde plus d’un million de personnes

Ce week-end sera la 63e édition et c’est l’illustration de la fondation Raoul Follereau qui doit susciter l’intérêt des donneurs, une jolie blondinette aux beaux yeux bleus dont la moitié du visage est partiellement détruite et marquée par la lèpre et la légende est tout aussi explicite « si votre enfant avait la lèpre, vous seriez plus généreux ?» . L’Ordre de Malte et la fondation Raoul Follereau se mobilisent chaque année pour essayer de récolter le plus de fonds possible. L’Organisation mondiale de la Santé (l’OMS) révèle des chiffres qui demeurent très inquiétants, 1,5 million de personnes sont atteintes par la lèpre dans le monde, 210.000 nouveaux cas ont été recensés en 2014, 10% chez les enfants de moins de 14 ans, la lèpre est toujours présente dans plus de 100 pays, 80% ont été décelés au Brésil, en Inde et en Indonésie. L’homme a-t-il développé des résistances à la maladie ?

La France a pu éradiquer la lèpre, mais ce n’est pas le cas d’autres pays

Tout au long de ce week-end, des quêtes auront lieu dans toute la France pour soutenir la lutte contre la lèpre, elle a été éradiquée dans notre pays, mais elle fait de nombreux ravages à travers la planète, cette maladie autrefois de la honte peut aujourd’hui se guérir, mais le traitement est long, de 6 mois à 1 an dans la plupart des cas et ce qui est le plus grave c’est que pour 10 à 30% des malades trop tardivement dépistés, ils gardent des séquelles tout au long de leur vie plus ou moins lourdes.

Pour lutter contre la lèpre, les dons sont nécessaires

De moins en moins de médecins connaissent cette maladie de la misère et des guerres, c’est en partie ce qui augmente la gravité des séquelles. Aujourd’hui, elle se traite par antibiotiques, depuis les années 1980, l’OMS a mis au point un traitement spécifique constitué de trois médicaments. Seul un vaccin pourrait définitivement éradiquer la lèpre de la planète, les chercheurs travaillent actuellement sur l’élaboration d’une telle solution, les résultats plus approfondis sont attendus d’ici une année. Les dons sont donc importants afin que les scientifiques puissent un prochain jour lutter activement contre la lèpre via un vaccin.

Homme triste, Pixabay

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Réagissez !