Accueil / Actualités / Les acides gras que contiennent les poissons sont bons pour la déprime.

Les acides gras que contiennent les poissons sont bons pour la déprime.

La dépression est un véritable problème de société. De nombreuses études sont réalisées pour mieux comprendre cette maladie et la traiter de façon optimum en essayant de ne pas trop employer de produits chimiques, le poisson serait une bonne alternative.

Poissons
Poissons / Crédit Photo : Pixabay – Survivor

La population française serait touchée tous les ans par un épisode de dépression, cela concernerait environ 15% de personnes. Il existe bien évidemment des traitements médicaux qui restent incontournables dans certaines situations, mais parfois quelques aliments aident à résoudre de petits soucis passagers. Le poisson et les fruits de mer protégeraient de la dépression, mais les scientifiques ne savent pas vraiment comment ce phénomène est possible, les acides gras oméga 3 agiraient peut-être sur la dopamine et la sérotonine, ces deux substances, le corps en a besoin, elles régulent le bonheur, l’humeur et la mémoire, mais pour l’instant aucune précision ne peut apporter de preuves suffisantes pour que cela devienne réel.

Incorporer du poisson dans son alimentation pour vaincre la dépression

Des données ont été prélevées sur des études réalisées de 2010 à 2014, plus de 26 études et 150.278 volontaires se sont prêtés au jeu, ils ont été divisés en deux groupes, l’un mangeait du poisson régulièrement et l’autre ne consommait aucun produit de la mer. La conclusion de ce test a été que le groupe adepte de poisson réduisait de 17% le risque de développer une dépression. Ces résultats sont significatifs, mais il faudra plus de recherches pour que les scientifiques puissent affiner cette explication biologique.

Le poisson est bon pour la santé à petite dose

Les vitamines et les minéraux ainsi que les protéines contenues dans le poisson peuvent également contribuer à réduire la dépression, mais le mode de vie a aussi une vraie influence. Le poisson ne résout pas tous les problèmes. Les autorités sanitaires recommandent de ne pas manger du poisson plus de deux fois par semaine. La dépression touche plus de 350 millions de personnes dans le monde.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Précarité

La précarité reste un frein aux soins, ce 17 octobre est marqué par la journée mondiale de refus de la misère

Malheureusement, la précarité n’a cessé de croître ces dernières années, malgré les progrès, tous ceux …

Réagissez !