Accueil / Actualités / L’été, les bénévoles sont les bienvenus pour aider les associations

L’été, les bénévoles sont les bienvenus pour aider les associations

Toutes les associations comme le Secours Populaire, les Petits Frères des Pauvres reconnaissent volontiers que l’été les équipes qui sont présentes habituellement prennent des congés bien mérités et les rangs sont quelque peu dégarnis, tous les bénévoles sont reçus les bras ouverts.

Bénévolat
Bénévolat / Crédit Photo : Pixabay – Div_Iv

Les personnes qui prennent le relais sont pour la plupart des étudiants qui partent avec le Secours Populaire pour organiser des journées de vacances au bord de la mer ou à la montagne pour tous les enfants défavorisés, des retraités qui veulent se sentir encore utiles et qui prennent leurs vacances plus tard dans la saison, bien souvent au mois de septembre quand la foule a repris le travail, mais aussi certains salariés en quête de gestes utiles, leurs vacances ils les passent à aider les autres.

Les bénévoles viennent épauler, aider, rendre service pendant l’été

Le bénévolat, c’est la bonne période pour le découvrir, des actions de proximité sont bien souvent à deux pas de chez soi, une personne âgée seule qui a besoin de réconfort, d’une sortie ou simplement d’un sourire, d’une attention, il y a même des étrangers qui viennent en France pour participer à des actions de bénévolat. Pour beaucoup, le bénévolat, c’est une affaire de famille, c’est comme une continuité, un besoin de se rendre utile. Le Secours Populaire a besoin de bonne volonté pour cet été, le 19 août prochain, il va organiser à Paris sur le champ de Mars « une journée des oubliés des vacances », cette association attend 2000 bénévoles.

Le bénévolat a tendance à prendre de l’ampleur

L’association des paralysés de France (APF) recherche chaque année plus de 1500 personnes et il manque encore pour le mois d’août une centaine de bénévoles, ils ont surtout besoin d’accompagnateurs de sexe masculin, il faut une certaine force physique pour améliorer le quotidien des handicapés, une bonne volonté et surtout l’envie d’aider les autres. Une étude IFOP demandée par France Bénévolat révèle qu’en 2013 il y avait 12,7 millions de plus de bénévoles qu’en 2010, la générosité n’est peut-être pas perdue pour tout le monde.

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !