Accueil / Actualités / Leucémie d’un bébé : le traitement cellulaire prouve son efficacité

Leucémie d’un bébé : le traitement cellulaire prouve son efficacité

La leucémie d’un bébé prénommée Layla Richards a pu être stoppée grâce à la thérapie cellulaire. L’enfant bénéficiait d’une ultime chance pour espérer vaincre cette maladie. Les résultats sont prometteurs.

La thérapie cellulaire a déjà fait ses preuves dans le passé et un bébé selon la revue Nature a lui aussi bénéficié de cette avancée majeure dans le monde médical. Atteint d’une leucémie, il souffre de ce mal depuis pratiquement sa naissance, car les médecins ont pu la diagnostiquer alors qu’il n’était âgé que de 14 semaines. Ce problème de santé est expliqué par une production importante de globules blancs, il s’agit donc d’un cancer de la moelle osseuse.

En rémission, un bébé atteint de leucémie a obtenu un traitement cellulaire

Cet enfant a pu bénéficier de chimiothérapie, mais les chances de guérison n’ont pas été celles escomptées. En dernier recours, il a été décidé de pratiquer la thérapie cellulaire et le procédé est basé sur un concept très précis. Les cellules du bébé sont prélevées, modifiées et ensuite à nouveau injectées dans son propre corps. Les chances de guérison sont dans ce cas plus importantes, car la petite Layla est désormais en rémission. Le progrès est donc avantageux, car les avancées récentes en médecine sur les cellules souches ont permis de maîtriser le traitement cellulaire.

Les avancées de la médecin favorisent la réussite de la thérapie cellulaire

Ce concept permet ainsi de remplacer les cellules atteintes par ce cancer par des cellules qui ne sont pas défaillantes. La leucémie n’est pas la seule maladie visée par le corps médical, car la thérapie cellulaire est susceptible d’être utilisée dans plusieurs pathologies comme le diabète ou encore Parkinson et même l’Alzheimer. Avant ce bébé âgé de 11 mois, plusieurs expérimentations se sont terminées par un succès notamment celle de 2014. À l’époque, le RIKEN a réalisé une transplantation de cellules de la rétine dans le but de régler le problème de la DMLA chez une septuagénaire.

A propos Larcher Jennifer

Passionnée de nouvelles technologies, elle partagera avec plaisir et rigueur toutes les actualités intéressantes pour le lecteur.

Essayez à nouveau

Consulter un médecin

Méningite C : un décès montre que cette infection peut être mortelle

En milieu de semaine, plus d’une quarantaine de personnes ont été prises en charge par …

Réagissez !