Accueil / Actualités / Limoges : SOS Médecins excédé part d’un quartier dit sensible

Limoges : SOS Médecins excédé part d’un quartier dit sensible

SOS médecins de Limoges vient de prendre une décision très difficile. Ceux qui se déplacent dans certains quartiers de la ville ne sont plus en sécurité et tout particulièrement pour les six immeubles installés à la Bastide à Limoges dans le département de la Haute Vienne. Ils ont pris une décision qui est à l’encontre de leur profession, mais ils n’en peuvent plus d’être constamment pris pour cible.

Médecin
Médecin / Crédit Photo : Pixabay – DarkoStojanovic

Les treize praticiens du réseau d’urgence et de la permanence de soins sont à bout, ils sont sans cesse caillassés, cambriolés, victimes d’incivilité, leurs véhicules subissent chaque jour des actes de vandalisme, ils ont décidé de comme un accord de ne plus se rendre dans ce quartier avant que quelque chose de grave se produise, c’est très dommageable pour les habitants qui réside dans ces immeubles, mais la sécurité des médecins est en jeu. Leur métier, c’est de soigner, ce n’est pas d’être agressé.

A Limoges, SOS Médecins se déplacera avec les forces de l’ordre

Le maire de la ville, interrogé sur ce sujet préoccupant qui concerne ses concitoyens aurait déclaré que ces pratiques odieuses seraient provoquées par une bande de jeunes âgés de 15 à 25 ans. Les médecins vont tout de même se déplacer pour les cas d’extrême urgence, mais avec l’aide de la police. Cette solution a été proposée en attendant que quelque chose soit fait par les autorités compétentes, ceci a été déclaré par le président de l’association du quartier selon Pourquoidocteur.

Une incivilité grandissante dans des quartiers dits sensibles

Malheureusement, la ville de Limoges n’est pas la seule cité qui se trouve dans cette situation, partout en France, il existe des quartiers où la police, les médecins, les pompiers ne peuvent plus pénétrer sans être menacés, caillassés, l’insécurité est permanente. Ce problème se propage, certains habitants qui vivent dans ces quartiers n’en peuvent plus, ils sont constamment en danger, confrontés aux dealers, aux jeunes désoeuvrés, pour tous ces gens, cela devient problématique. Selon l’observatoire pour la santé, 901 agressions ont été recensées en 2014. Quand va-t-on se préoccuper de toute cette incivilité ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Faire le ménage

Bouger avec régularité, même en faisant le ménage, un rempart essentiel contre la mortalité

Afin d’améliorer leur endurance cardiaque et respiratoire, leur état musculaire et osseux, et réduire le …

Réagissez !