Accueil / Actualités / Limoges : une professeure suspendue pour apologie d’Hitler

Limoges : une professeure suspendue pour apologie d’Hitler

Une professeure de Limoges a écopé d’une suspension temporaire, car elle aurait fait l’apologie d’Adolf Hitler. Elle enseignait l’Allemand.

Photo d'illustration d'école
Photo d’illustration d’école

Une professeure d’Allemand du lycée Auguste Renoir à Limoges a été suspendue pour une période de quinze jours sans rémunération pour avoir fait l’apologie d’Adolf Hitler et du troisième Reich. Un conseil de discipline qui s’était tenu mardi dans la matinée au rectorat de Limoges a pris cette  décision d’exclusion. Ces propos ont été rapportés par le président de la fédération du conseil des parents d’élèves de Haute-Vienne (FCPE). L’éducation Nationale prévoit quatre niveaux de sanctions, cette enseignante a écopé de la seconde catégorie, le rectorat a refusé tout commentaire sur cette prise de position et n’a pas souhaité confirmer le renvoi du professeur d’Allemand durant quinze jours.

La professeure de Limoges nie les faits

Le président de la FCPE a notifié que l’enseignante n’avait pas reconnu les faits qui lui sont reprochés, elle maintiendrait n’avoir jamais fait l’apologie d’Adolf Hitler, elle va déposer une main courante pour dénonciation mensongère. Cette professeure de Limoges peut faire appel de la décision prise en son encontre, cela peut aller jusqu’au tribunal administratif. L’avocat de l’enseignante de cette classe de première contactée par l’AFP n’a pas  voulu commenter l’affaire de sa cliente.

Cette professeure aurait été mutée plusieurs fois

Les faits dans un premier temps ont été révélés par 17 élèves assistant au cours d’Allemand et par deux associations de parents d’élèves, la FCPE et la AAPE. Le quotidien de la région « le Populaire du Centre » aurait indiqué que ce professeur aurait valorisé Hitler et le troisième Reich et prononcé cette phrase « que les chars allemands viennent à Auguste Renoir pour mater les indisciplinés ». Le président de l’association de parents d’élèves a déclaré que cette enseignante avait pris son poste en 2014 au mois de septembre et que durant sa carrière elle avait été mutée à plusieurs endroits.

Lu sur France Info

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Maladie de peau

Maladie de peau : un fléau qui touche 16 millions de Français

Les maladies sont très diverses. La peau est l’enveloppe qui protège notre corps, elle est …

Un seul commentaire

  1. Et combien dans le même cas ?… faisant l’apologie du nazisme, de la haine,
    de l’islam radical ! Parents et élèves n’osent rien dire de peur des représailles. En plein Paris, on joue du couteau dans les cours de récré.
    La ministre temporise, calme le jeu… le répertoire des belles phrases !
    A une certaine époque, pas si lointaine que ça, cette « enseignante » aurait été révoquée. Seulement voilà, l’époque a changé, et nous devons supporter au quotidien la haine de l’autre, l’antisémitisme et l’islam radical, sans que celles ou ceux qui professent de telles horreurs ne soient réellement sanctionnés.
    Le niveau de pas mal d’enseignants a fortement baissé, la preuve !

Réagissez !