Accueil / Actualités / L’OMS s’alarme des conséquences de la pollution industrielle, les enfants sont en danger !

L’OMS s’alarme des conséquences de la pollution industrielle, les enfants sont en danger !

Elle a débuté avec l’essor de l’industrie, le charbon dans un premier temps a contribué à une pollution atmosphérique dès le XVIIe siècle. De nos jours, en plus de celle-ci, les usines entachent aussi les eaux, les sols avec de nombreux produits chimiques, ce qui augmente les émissions de gaz à effet de serre. La pollution environnementale fait de nombreux dégâts, elle participe à une augmentation des décès, plus d’1,7 million d’enfants dans le monde selon des faits relayés par l’OMS. Pourquoi les enfants sont-ils si vulnérables à cette pollution atmosphérique ? Existe t-il des solutions pour améliorer ces chiffres catastrophiques ?

Pollution

Les enfants sont des êtres particulièrement fragiles, les microparticules entrent directement dans leurs petits poumons

Les métaux lourds vont dans leur organisme en pleine évolution. Selon deux rapports de l’organisation mondiale de la santé, ce type de pollution fait un ravage chez les jeunes dans le monde. Les sources de pollution sont nombreuses, tabagisme passif, l’eau non potable dans certains pays, les rejets des industries. La science commence tout juste à mesurer l’ampleur des dégâts sur la santé des enfants. Les déchets électroniques comme les téléphones portables usagés non recyclés les exposent à des toxines qui ont comme conséquence, des lésions aux poumons, des cancers, des aptitudes cognitives troublées, des déficits de l’attention. Tous ces facteurs devraient s’aggraver dans les années à venir avec une augmentation des déchets de plus de 19%. Entre 2014 et 2018, la mortalité infantile devrait connaître si rien n’est entrepris de manière sérieuse, une hausse.

La pollution environnementale a contribué à des conséquences dramatiques notamment chez les moins de cinq ans

L’OMS tient à préciser que la présence importante de perturbateurs endocriniens a un rôle déterminant dans la dégradation de la santé des enfants, des personnes fragiles. L’augmentation de certaines maladies pourrait être évitée grâce à un accès à une eau potable, à l’utilisation de combustibles propres. Selon un rapport de l’UNICEF, plus d’un enfant sur sept vit dans un endroit où la pollution de l’air excède jusqu’à 6 fois les normes internationales. Les substances polluantes non seulement endommagent les poumons des enfants, mais elles franchissent la barrière protectrice du cerveau, ce qui compromet leur avenir, leur développement cérébral est fragilisé. Une meilleure gestion des déchets, l’accès facilité aux soins médicaux, moins d’industries aux abord des écoles, des lieux fréquentés par les enfants… Ces actions minimiseraient leur exposition à la pollution.

Pollution, Pixabay – Hans

A propos Vanessa Godet

Une auteure spécialisée dans le domaine sportif, la minceur ainsi que la sexualité. Elle partagera ses trucs et astuces pour optimiser le quotidien.

Essayez à nouveau

Cigarette

24.5 % des 15/75 ans ont adopté la cigarette électronique en 2016

La cigarette électronique a connu un véritable succès ces dernières années notamment en 2012. Cet …

Réagissez !