LOADING

Type to search

Loomis : la somme de 256 000 euros dérobée en toute discrétion

3 années ago
Share

La société Loomis a acquis une certaine célébrité à cause de Tony Musulin. La société a subi une nouvelle fois un vol.

Loomis

Loomis

Il y a cinq ans, la société Loomis employant des convoyeurs de fonds avait subi un vol spectaculaire de 11.6 millions d’euros. L’auteur se prénommait Tony Musulin et il a été condamné à 5 ans de prison en novembre 2010. Sorti de son incarcération, il a retrouvé la liberté en octobre 2013 alors que plusieurs millions d’euros restent toujours introuvables. C’est donc dans cette même société qu’un vol de 256 000 euros a été enregistré en toute discrétion. Il est survenu le 11 octobre 2014 à Arcueil dans le Val-de-Marne.

Une employée de la société Loomis aurait été arrêtée

D’après les premiers éléments de l’enquête, la personne soupçonnée serait une salariée de l’entreprise et employée au service caisse de Loomis. Elle était chargée de comptabiliser les billets ramenés par les convoyeurs de fonds. Cette personne aurait donc dérobé les billets en les mettant dans son sac à main. Elle travaillait pour Loomis depuis peu de temps et cette salariée avait obtenu un CDD (Contrat à Durée Déterminée). Elle a pris la fuite en direction de l’étranger. Selon les derniers éléments transmis par Europe 1, une femme a été arrêtée à la frontière turque alors qu’elle avait 245 000 euros en petites coupures dans ses chaussettes et ses vêtements. Le délégué CFDT sur le site d’Arcueil, Alain Cebil a souligné qu’il « y a eu sans doute une faille dans le système ».

Un certificat pour rentrer à Loomis

Le délégué de Force Ouvrière, Jacky Gontier a soulevé un dilemme : « comment on sort 256 000 euros d’un local hypersécurisé avec des caméras partout, ce type de vol est normalement impossible ». La présumée coupable était une ancienne gendarme et il est nécessaire d’avoir un certificat de qualification professionnelle pour obtenir un poste notamment à Loomis. Les anciens policiers et les gendarmes sont toutefois exemptés de cette formalité.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *