LOADING

Type to search

Lyon : enquête après qu’un fils qui tapait sa mère ait été abattu

3 années ago
Share

À Lyon, un homme frappait sa mère âgée de 71 ans lorsqu’il a été abattu par les forces de l’ordre. Une enquête a vu le jour.

Police nationale

Police nationale

Il y a quelques jours, Lyon était au cœur d’un reportage sur la TNT puisque la ville et les alentours sont au centre d’un trafic de drogues. Aujourd’hui, la ville des Gones dans le Rhône se hisse en Une des médias nationaux puisqu’un homme se trouvait dans le 7e arrondissement et il frappait sa mère âgée de 71 ans. Les faits se sont déroulés dans la soirée de samedi un peu avant 11 heures et les forces de l’ordre avaient été alertées par des cris provenant d’un logement.

Un policier de Lyon au cœur d’une enquête de l’IGPN

Cinq enquêteurs se dirigent dans ce logement de Lyon, mais l’individu selon une information du Progrès refusait d’ouvrir la porte malgré les demandes des policiers. À cet instant, l’un d’entre eux aurait vu l’homme et la personne âgée au sol. Dans un premier temps, un Taser est utilisé par le policier sur cet individu qu’il n’arrive pas à maitriser. À cet instant, l’homme de 42 ans ait abattu dans des circonstances encore mystérieuses, mais apparemment plusieurs coups de feu auraient été tirés après que la baie vitrée ait été brisée. L’IGPN doit donc éclaircir les faits, mais après une première reconstitution, la « légitime défense d’autrui par le fonctionnaire de police » serait privilégiée.

À Lyon, une vieille dame précise que son fils va la tuer

Les jours de la vieille dame ne sont pas en danger, mais elle a été hospitalisée à l’hôpital Édouard Herriot de Lyon. L’homme suivi pour des problèmes psychologiques n’a pas pu être réanimé. Une enquête a donc vu le jour pour tenter de connaitre les circonstances exactes dans lesquelles cet homme est mort. Selon une précision du Parisien, la septuagénaire aurait crié « Il va me tuer » à plusieurs reprises et le policier aurait donc tiré 4 fois en le blessant mortellement à l’abdomen et au torse.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *