Accueil / Actualités / Ma tante à Paris : la banque susceptible de fermer ses portes

Ma tante à Paris : la banque susceptible de fermer ses portes

Ma Tante qui est la banque du Crédit Municipal de Paris va peut-être fermer ses portes. Cet établissement social était baptisé auparavant le Mont de Piété.

Le Crédit Municipal de Paris alias Ma Tante
Le Crédit Municipal de Paris alias Ma Tante / Crédit Photo : Wikipédia – Mu

Le crédit municipal de Paris nommé autrefois « le mont de piété » et aujourd’hui plus familièrement « ma tante » est une institution très ancienne, en effet depuis 1637, la banque pratique ce que l’on appelle « le prêt sur gage ». Des personnes dans le besoin viennent déposer un objet de valeur, bijoux de famille, manteaux de fourrure, tableaux, argenterie, bibelots, certains même apportent leurs alliances en or pour avoir un peu de liquidité, après acceptation du prix convenu qui peut aller jusqu’à 70% de la valeur, le client repart avec une somme d’argent. Il peut récupérer son bien quand sa situation s’est améliorée, 93% le font dans les temps et les 7% qui restent sont vendus aux enchères et la somme sert à rembourser les prêts et les intérêts.

Le Crédit Municipal de Paris est frappé par un contexte difficile

Cet établissement traverse une période très compliquée, cette banque qui rend service aux personnes dans le besoin et à tous ceux qui sont exclus se trouve aujourd’hui dans une situation similaire, des impayés et surtout la concurrence de grandes banques ont eu raison de cette institution. Depuis déjà quelques années, « ma tante » cherchait des solutions pour éviter ce qui arrive maintenant. Depuis 2011, des pertes énormes ont fragilisé la trésorerie, 16,9 millions d’euros se sont vu accumuler au fil des années. Les difficultés étant là, une restructuration serait quasi impossible ainsi qu’une réorientation, l’établissement mythique de la capitale devrait mettre fin à ses activités.

Ma Tante ne résiste pas à la concurrence à Paris

La mairie de Paris a annoncé que « les activités ne seraient pas menacées » révèle les Echos, les offres de micro crédits et l’accompagnement des personnes en situation de surendettement seront honorées. Cet établissement luttait à sa manière contre l’exclusion, ses services étaient devenus indispensables à certains Franciliens. La capitale s’est engagée à proposer une proposition d’emploi à chaque salarié. Le crédit municipal de Paris va-t-il fermer ses portes définitivement ?

A propos Martine Eden

Avec son expérience acquise au fil des années, elle nous livre quotidiennement ses découvertes en matière de santé.

Essayez à nouveau

Sport

Un sportif filme sa crampe du mollet droit : du jamais vu tant c’est insoutenable !

Nous sommes tous égaux face à des crampes qui peuvent nous gâcher une séance de …

Réagissez !