LOADING

Type to search

Madagascar : un état des lieux de plus en plus rassurant concernant l’épidémie de peste qui montre des premiers signes de recul

4 semaines ago
Share

L’épidémie de peste qui sévit à Madagascar est d’une virulence extrême avec plus de 1100 cas depuis son apparition au mois d’août dernier. 124 personnes y ont succombé dont 1 de nos compatriotes. Il convient de spécifier cependant que la régression de ce fléau commence à se faire sentir peu à peu mais il est encore trop tôt pour savourer un triomphe total sur cette maladie.

Une bactérie

Un coût humain sans précédent pour la Grande Île de Madagascar pourtant familière d’une peste saisonnière tous les ans

Bien qu’endémique sur la Grande Île, l’épidémie de peste a pris cette année une ampleur inattendue. Selon le ministère de la Santé, depuis les débuts du mois d’août, l’épidémie a fait 124 victimes parmi 1133 touchées. La moitié est décédée en milieu hospitalier et l’autre moitié chez elle. C’est vraiment largement davantage que 321 cas en 2015 et 283 cas en 2016. Spécifions qu’un citoyen français fait hélas partie des victimes de ce fléau. les mises en garde du Quai d’Orsay invitent à la plus grande prudence, tout du moins sur place. Il est, en effet, désormais acté que la peste ne s’importera pas sur le sol Français.

L’épidémie s’est même propagée là où elle est habituellement absente ou peu présente : à savoir dans les villes et sur le littoral

Des épidémies surviennent chaque année. L’épidémie qui sévit actuellement diffère des précédentes saisons pesteuses du fait d’un nombre élevé de cas avec une proportion très majoritaire d’individus atteints de peste pulmonaire (7 cas sur 10) qui est beaucoup plus grave que la peste bubonique car elle se révèle  hautement transmissible d’homme à homme et peut tuer très rapidement en moins de 72 heures. Ce ne cesse pas d’étonner, c’est la distribution géographique inhabituelle de la peste avec l’atteinte de villes à forte densité de population ainsi que des zones côtières potentiellement touristiques.

Des signes enfin réellement annonciateurs d’une baisse de la virulence de l’épidémie de peste sont plus que jamais les bienvenus

Deux indicateurs précieux et de bon augure émanent des autorités sanitaires malgaches : le taux d’admission des malades dans les hôpitaux est réduit et le taux de guérison augmente. La lutte pour éradiquer la peste là où elle se montrait la plus menaçante porte enfin ses fruits : une dizaine de secteurs parmi une trentaine étant des plus infectés sont désormais exemptés de l’épidémie. Deux mesures de précaution ont été prises par le gouvernement : tout rassemblement public est interdit et les écoles montrent portes closes. La France a répondu positivement à Madagascar tant sur l’appui logistique que par l’envoi de personnel médical qualifié.

Une bactérie, Pixabay – geralt

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *